Chevaux : une histoire d'argent ?

Le cheval, une histoire d'argent ?

Une ballade sous la neige ! Romantique ???? Pas toujours.

Quelle horreur ce titre ! Et pourtant ......

Si j'aborde ce sujet récurrent et diabolique, c'est parce que la problématique de l'argent va conduire de trop nombreux amoureux du cheval à 2 façons de faire, elles mêmes pas anodines :

1°) Acheter un cheval pas cher

2°) L'installer chez soi (ou à coté, chez le voisin)

Parlons en.

PREMIERE PARTIE : COMMENT CA SE PASSE DANS LA VRAIE VIE

Je vais commencer par une petite histoire tout à fait vraie et répétitive, un peu provocatrice, vous n'allez pas aimer : je la date pour la rendre plus réaliste, mais elle m'a été racontée tant de fois que ça n'a pas d'importance.

Elle vous parait longue ? Non, prenez le temps de la lire et d'y reconnaitre un scénario qui ne vous est peut-être pas étranger.

Hivers 2012

Anne Marie monte dans un centre équestre, une heure par semaine et ses parents n'ont pas les moyens de faire mieux (c'est cher et je les comprends tout à fait, ils ont 3 petits). Deux fois déjà elle vient de voir les copines faire des activités auxquelles elle n'a pas le droit et elle ne peut pas non plus se payer le stage de galop 1 et 2.

En famille, tout le monde dit que les galops, ça ne sert que pour le concours et que le concours on s'en fout.

Pas si simple. On en reparlera. Anne Marie adhère à ce discours et renonce à avoir les quelques privilèges qui accompagnent l'équitation : une jolie tenue, un joli casque, une veste, de belles bottes, etc... Maman l'habille chez Décathlon où chacun sait que les affaires sont aux normes et efficaces.

Bref, sous peine de passer pour une bourgeoise snob, Anne Marie continue de rêver en fermant son bec. Certes l'ambiance concours ou stage est un peu "riche"' et pas toujours "cool", mais le reste, elle apprécierait sans oser le dire.

Février 2013

Vacances scolaires. La monitrice propose un stage. Le père de la petite répond qu'elle n'a pas besoin de ces conneries là. Fin de l'épisode

D'ailleurs on parle de changer de centre équestre. Celui-là est cher. Il y a un petit centre à 5 km, qui ne paye pas de mine et bien moins cher. On y fait de l'équitation d'extérieur sur de jolis chevaux plus rustiques.

On va voir le moniteur : il est sympa et pense aussi que le concours n'est pas une obligation pour être heureux à cheval. Il propose d'ailleurs de ne pas s'embêter avec les galops, lui il propose les galops d'extérieur.

On adhère tous ! Et voilà la famille dans ses nouveaux quartiers. Les prix sont moins chers et on passe d'un cout moyen de 21 euros la leçon (ou reprise) à 16 par carte de 10 leçons.

L'ambiance n'est pas snob du tout. Anne Marie doit hélas tout de même refuser le stage de galop d'extérieur 1 et 2, raisons identiques : l'argent, raison invoquée : les galops, ça ne sert à rien.

Mars/Avril ........Décembre 2013

Anne Marie monte une fois par semaine et s'est habituée à se voir refuser chaque stage. Les petits chevaux rustiques sont bien sympas, mais on ne fait pas grand chose, sauter 70 cm, quelques incurvations ...... des troncs d'arbres et de bonnes ballades. Papa et maman refusent les randonnées : trop cher (une journée = 90 euros, rien d'anormal)

Février 2013

Un an s'est écoulé. Anne Marie est amoureuse d'un très joli double poney pie chocolat. Le moniteur a trouvé, hélas, une charmante cliente qui l'achète et paye une pension. Anne Marie est dégoutée.

Depuis maintenant 2 ans, elle ne fait qu'encaisser des petites frustrations. Oh, à chaque fois une bonne discussion permet de se rassurer : on a parfaitement raison de fuir le système d'argent qui entoure le monde du cheval, les galops, les stages, le concours ..... Mais Anne Marie ne rêve pas de succès en concours, elle rêve de se faire plaisir et le plaisir dans le monde du cheval ne peut s'inscrire que dans une logique d'argent : on paye des services ..... Pas d'argent, pas de service .......

Mars 2013

Anne Marie rentre en pleurs de sa reprise. Le moniteur lui a répété qu'elle ne progressait pas. Elle ne monte que des chevaux médiocres (ce qui est normal quand le niveau ne peut pas progresser car certains cap ne peuvent être passés qu'avec des stages) et ne peut même pas se payer de randonnée.

Sa mère est émue.

Et si on lui offrait un petit poney pas cher ? Avec l'argent des cours que l'on économisen Anne Marie pourrait avoir sa selle et son filet et faire ce qu'elle aime : se ballader !

Car tout le monde est d'accord : ce qui est merveilleux à cheval, c'est de se ballader (nous y reviendrons) !

Anne Marie saute de joie, débarasse la table et range même sa chambre !

Toute la famille part faire "le bon coin" pour commencer à chercher le candidat idéal : jeune, mignon, gentil, sans papier (ça ne sert à rien les papiers, sauf à couter plus cher)

Avril 2013

DImanche, temps extra, lumière exceptionnelle.

Ce petit nounours (c'est son surnom car poulain il avait une toison exceptionnelle) était certainement fait pour elle.

Anne Marie a rencontré déjà 2 ou 3 super chevaux, mais à 1700 euros ou plus, il vaut mieux qu'elle arrête de s'enthousiasmer pour eux. Elle craque donc pour Nounours.

Nounours : Origine Non Connue (ONC en langage cheval), 5 ans, petit (135 au garrot), mais ce n'est pas grave, mignon, l'oeil vif. Sa propriétaire le longe avant de le seller et d'installer Anne Marie, elle l'accompagne et elles font "le tour de l'étang". Un bon galop et Anne Marie est ravie. Nounours va bien.

Papa le trouve super aussi : 1.500 euros, c'est le moins cher. On discute un peu : il faut qu'il soit vendu avec des fers et le matériel (selle, filet) pour 100 euros de plus (Anne Marie sait qu'il est inutile de rêver d'aller chercher une selle chez un marchand).

Donc, pour 1.600 euros, Nounours sera livré  (autre négociation car Anne Marie n'a pas de van) 12 km plus loin dans le pré de leur voisin qui leur prête pour 15 euros par mois, à charge pour eux de refaire les clotures.

Les clotures, ça lui connait au père d'Anne Marie : il est bucheron, l'habitude des taches physiques.

Anne Marie parle déjà d'eau et de grains. Mais non : un cheval, ça mange dabord de l'herbe. Pour l'eau, on va recruter comme tout le monde une vieille baignoire.

Mai 2013

C'est l'oeuf au riz (oeuphorie) !

Anne Marie monte nounours le dimanche et a arrêté ses cours. Papa est super content car le cheval sera remboursé en peu de temps. Il a monté une cloture barbelé 4 fils grâce à un ami agriculteur qui a replanté tout ça au tracteur. Maman a dégoté une baignoire et tout le monde se relaie pour la remplir avec des seaux d'eau ou des jerricanes.

Nounours dévore son pré. Après questionnement au propriétaire du terrain, le pré mesure 5000 m², un demi hectare. VU comme il était beau, il va nourrir impeccablement son locataire.

Les 4 premières semaines se passent bien.

Anne Marie rale un peu : la selle est vraiment très inconfortable. Mais bon, on ne peut pas tout avoir.

Juin 2013

Nounours ne veut plus partir en ballade. Mer...e !

C'est simple, passé les 100 premiers mètres, il fait demi tour ou se met debout (se cabre).

Anne Marie descend, fait 200 mètres à pieds, remonte et ça repart. Ouf.

Juillet 2013

Nounours a dévoré son pré ! Reste rien .....

Le père d'Anne Marie est clair : un cheval mange de l'herbe ! donc pas de complément !

Nounours se sauve, une fois, deux fois, 10 fois, file chez les voisins qui ont une charmante jument, casse sa cloture et se blesse.

300 euros de vétérinaire (il a fallu suturer sur 15 cm, remettre les vaccins à jour). Le vétérinaire fait remarquer que le cheval n'a plus que 3 fers et les pieds en mauvais état. Il faut faire venir le maréchal ferrant 95 euros. Le vétérinaire a posé la question qui fache : le vermifuge (c'est que nounours n'est pas bien beau, le poil frippé, il a perdu des kilos), et hop, un pack vermifuge annuel pour 78 euros.

Pour la cloture, on l'a réparée, mais le vétérinaire insiste : les barbelés, c'est dangereux (et couteux quand il faut le faire venir). Il faut passer à l'électrique.

Maman cache les factures à Papa. Mais pour la cloture, il adhère, tout le monde va à la coopérative agricole et on prend :

un piquet tous les 5 mètres, soit 40 piquets, soit 120 euros, plus le fil (on prend le moins large, 37 euros les 200 mètres, 2 bobines pour faire 2 à 3 rangs). Nounours se voit entrouré d'une très jolie clôture électrique 2 rangées (de fil). Zut, on a oublié la batterie : 130 euros + 25 euros la recharge qui dure 6 mois......

Bref, pour .... 380 euros et 20 euros d'accessoires on a bouclé nounours .....

Août 2013

Tout le monde prépare les vacances. 15 jours chez la grand-mère en Bretagne
Mais qui va s'occuper de Nounours ?

Le voisin accepte de lui mettre de l'eau et de "surveiller"

Anne Marie ne dit rien. Elle est déjà tombée 7 ou 8 fois et sa mère l'emmène chez le médecin sans rien dire au père. C'est que nounours n'a guère envie de travailler. Il est seul. Anne Marie est allée chez son ancien moniteur pour lui demander des conseils. Il a été clair, c'est une mauvaise idée, elle aurait du lui en parler avant, il lui aurait trouvé un bon cheval, etc.... bref, aucun conseil miracle pour la sortir de là.

Les vacances

Anne Marie remplit la baignoire, range ses affaires bien proprement (son père lui a fait remarqué que sa selle puait dans la buanderie).

Nounours ne lui manque pas : elle en a un peu peur. Elle est seule, et ce qu'elle voulait, ce n'est en aucun cas être seule et monter un cheval pas heureux d'être là avec une vieille selle pourrie et un survêtement rapé.

Depuis 3 jours qu'elle  fait de la bronzette en Bretagne, Anne Marie pense à autre chose : elle vient de faire la connaissance de Killian, 16 ans .....

Le voisin appelle : Nounours a tout démoli, absolument tout : les piquets sont cassés, puis il este maigre tout de même .... il propose de l'installer avec les vaches du voisin. Tout le monde s'en contente. Anne Marie s'en fout : elle drague !

Septembre 2013

Anne Marie reprend la route de l'école, passe son temps sur skype avec Killian et maman doit gérer les petits frères.

C'est sans compter sur nounours.

Ceci dit, il est superbe : le voisin qui a les vaches l'a nourri grassement et il est rond, fier, beau poil. Le voisin propose de le garder en pension pour 120 euros par mois.

Vu l'état du pré familial, tout le monde accepte avec soulagement.

Mais le père est faché : ça ne sert à rien de payer si on ne fait rien avec ce cheval.

Anne Marie propose de faire un petit TREC dans le village d'à coté la semaine prochaine, ça ferait sortie familiale. Elle espère que Killian qui est originaire du coin viendra la voir !

Elle ne l'avait pas remonté depuis avant les vacances. Elle le monte et il "l'emballe" ..... bref, après avoir été "rentrée de force" et à toute vitesse à la maison, elle redescend inquiète et démotivée. On en discute en famille. Le paysan du coin qui s'y connait un peu dit qu'il faut le détendre avant, le longer.

Octobre 2013

Anne Marie est super contente : depuis qu'elle le longe, Nounours est plus coopératif.

Le TREC ne s'est pas fait, mais le suivant, à 20 km, est préparé avec soin. Sa voisine va lui emmener nounours en Van (elle ne lui prend que 50 euros pour sa journée).

Pour la tenue, heureusement que Killian n'est pas là, c'est la honte.

Une semaine avant Anne Marie s'aperçoit qu'elle ne peut pas engager le cheval. Il n'a pas de papiers et elle n'a pas sa license. C'est son ancien moniteur qui finalement lui donne un coup de main : il déclare la license (36 euros), fait la déclaration du cheval sans papier au niveau club (15 euros), puis fait un engagement club (25 euros). Ces formes d'engagements où les chevaux sans papiers sont tolérés restent possibles mais doivent passer par les clubs car elles sont faites pour pouvoir faire débuter les cavaliers modestes sur des chevaux modestes.

Papa commence à raler sérieusement que cette histoire de concours ce n'était pas du tout prévu.

Anne Marie s'accroche : c'est que Killian est là ! Nounours est longé, travaillé et le concours se passe bien ! Yesssss : Anne Marie finit quatrième ! Elle gagne une paire de chaussette avev une plaque en bois qu'elle affiche fièrement dans sa chambre. La famille est super heureuse !

Mauvaise nouvelle : le travail n'a pas réussi à nounours, il est blessé au garrot sous la selle.

Novembre 2013

Nounours est immontable, il souffre d'une salle blessure au garrot. C'est à nouveau l'ancien moniteur qui est questionné (il est sympa car ce n'est plus sa cliente). Il incrimine immédiatement la selle " monter avec un tabouret pareil " commente-t-il .....

Non, pas question d'acheter une autre selle .... commente immédiatement papa.

Anne Marie s'en fait prêter une. Ouuufff ! C'est le cousin de Killian qui a une selle assez moche et vieille, mais il parait que c'était une bonne.

Anne Marie entend parler en rêvant des selles Macel ou Antares ou Delgrange .... à 3000, 4000, voir plus ..... Plus tard quand elle sera grande .....

Anne Marie voudrait préparer le TREC de Grandvilliers le lac, à 70 km, c'est ouvert aux clubs et donc aux chevaux sans papier. Mais la voisine du Van ne peut pas y passer son dimanche .... ils louent des vans à la coopérative agricole : 80 euros par jour pour un van une place et demi. Reste que papa accepte de louer ET de tracter ..... on a bien une boule, mais la voiture est vieille.

Décembre 2013

Le 5 Décembre, après avoir vaincu tous les obstacles, Anne Marie est deuxième pour son second TREC. Fine heureuse, debout sur le podium. Certes il ls'agit du classement club, le classement des chevaux avec papiers n'est pas regroupé (licenses amateurs). Oh que c'est compliqué. Peu importe ....

C'est que nounours a fait du chemin : il est beau, guéri, entrainé ! Mais il n'a pas de papiers. Il ne pourra donc pas aller plus loin. Peu importe puisqu'on l'aime.

L'hiver arrive, le voisin le garde toujours en pension mais demande 140 euros sur la période hivernale à cause du surcroit de consommation de foin et de complément (maïs, orge trempé)

Papa fait les comptes .... mieu vaut la jouer discrète. C'est que cette histoire de concours, ce n'était pas prévu. Anne Marie travaille moins bien à l'école et il commence à en avoir mare que la famille vive au rythme de nounours.

Pour Noël Anne Marie réclame une tenue de cheval. Maman file chez Décathlon. Pour 80 euros elle réussité à avoir une culotte pour le TREC, des boots, des chaps et la grand-mère achète un casque correct pour 65 euros.

Anne Marie rêve d'un GPA à 400 euros .... Mais non, ce n'est pas justifié, d'ailleurs ils n'ont rien de plus. Peu importe les migraines qu'elle développe sous un casque qui pour ce prix là n'est pas hyper légé et aéré.

31 Décembre 2013

Nounours a couté plus de 1.800 euros d'entretien et frais divers. Et pourtant la situation n'est pas ni luxueuse, ni très satisfaisante.

Anne Marie sait qu'elle ne pourra pas aller plus loin en TREC avec nounours. Mais inutile de prononcer l'imprononçable : il faudrait le revendre pour acheter mieux. Son moniteur le lui a bien dit. Retour à la case départ ....

Janvier 2014

ANne Marie a honte, mais il fait froid et elle ne monte pas

Février 2014

Rupture définitive (il y en a eu de nombreuses) avec Killian ... Anne Marie n'a pas le moral, elle ne monte pas

Mars 2014

Un nouveau départ avec Arthur, dit "bad boy", Anne Marie est amoureuse, elle ne monte pas

Papa hurle : elle a un cheval qui coute et dont elle ne se sert pas. ses notes sont médiocres.

Anne Marie ne rêve pas : sa vieille selle et son casque pourri ..... son cheval sans papiers. Pas cool, elle l'aime bien mais bon ... puis, nounours a très mauvais caractère, il la mord et la dépose régulièrement quand il croise le cochon du voisin. Le dire ? Impossible, papa va se facher.

Avril 2014

Papa hurle encore, Nounours a fait des coliques (enfermé trop longtemps pendant la période de gel) : 370 euros de vétérinaire ... Puis le maréchal ferrant qui insiste : faut le ferrer plus souvent, tous les 3/4 mois, ça ne va pas ! Le voisin qui a Nounours en pension n'a pas que ça à faire, il dit à Anne Marie qu'elle doit s'en occuper à présent qu'il fait moins mauvais.

Mai 2014

20°C, plus aucune excuse. ANne Marie, la mort dans l'âme, prend sa selle pour aller sortir nounours.

Merde, les souris ont bouffé le tapis (remisé pour cause de mauvaises odeurs dans le fond du garage). Tanpis.

Anne Marie rentre dans le boxe de nounours : il lui montre ses fesses et fait le difficile pour accepter le licol. Bref, après pourparlers on y arrive .... Dument sellé et longé, c'est avec un peu d'angoisse qu'Anne Marie met le pied à l'étrier. Seule (le voisin n'est pas là).

Notez bien qu'elle ne perd pas de temps, nounours part au galop et elle retombe en se fracassant la tête contre la grosse pierre de l'écurie. Pompiers ..... nounours enfermé aussi tôt ..... traumatisme cranien .....

"Faut le vendre cette saloperie" commente sobrement papa .....

"Tu vas pas lui vendre son cheval alors qu'elle est à l'hopital" répond maman ....

"Y'en a que pour le cheval d'Anne Marie" commentent les petits frères à qui on a refusé des cours d'équitation ....

"Faut trouver une solution" synthétise papa ....

Juin 2014

Anne Marie, la mort dans l'âme (mais soulagée) fait l'annonce sur le bon coin : nounours, 6 ans, super gentil, gagnant en Trec, 2.500 euros.

Première semaine : 12 appels, il a des papiers ? Non, Ah désolé, on cherche un cheval pour faire du TREC (soit avec des papiers)

Seconde semaine, baisse du prix, même topo

Troisième semaine, à 1.900 euros (ça a assez duré cette histoire commente papa), 2 essais, Anne Marie prend soin de longer Nounours et d'accompagner les acheteurs potentiels avec la jument de sa voisine. Mais non, ils ont moins chers et tentent de négocier le prix.

Juillet 2014

Nounours a pris un caractère épouvantable au boxe, ANne Marie rentre avec la fourche et ne monte plus du tout Nounours.

Son moniteur lui dit qu'il a un copain qui chercher des chevaux sans papiers pour leur centre équestre. Mais il lui en donne 500 euros.

Papa accepte. C'est un soulagement pour toute la famille. Pour ce prix là il vient le chercher en camion.

Août 2014

Les vacances ..... C'est libérée et légère que la famille part en Bretagne ... Nounours ne fera pas ch..r le monde.

L'affaire a couté plus de 4.000 euros sur moins de 2 ans.

Anne Marie est écoeurée, mais à son âge, on s'occupe plus des garçons que des chevaux.

Septembre 2014

Faut-il reprendre les cours en centre équestre ? C'est sur la pointe des pieds que Anne Marie pose le sujet sur la table. Elle rêve ...

  • de concours
  • de succès
  • de plaisir
  • de jolies tenues chics
  • de bonnes selles
  • d'un cheval qui la rende heureuse
  • le tout en parfaite sécurité ...

Combien ça coute, quelles ont été les erreurs commises et comment y arriver ...

Cette histoire vous semble exagérée : TOUT EST VRAI ! Les ingrédients ont été associés sans trop de détail pour gagner du temps, mais tout est vrai. Les chiffres, les mésaventures, la douleur, mais aussi le succès et les rêves.

Si nous allons vous en parler, en détail, en vous montrant du doigt les erreurs évitables, ce n'est pas pour vous dire que le cheval coute cher et qu'il faut renoncer, c'est pour vous dire comment : à budget égal, voir inférieur, REUSSIR !

 

 

SECONDE PARTIE : LE COUT DU REVE, COMMENT ETRE AUTONOME

Est-il possible de se débrouiller pour pas cher ?

Oui, sans doute .... nous allons voir comment et analyser la situation, car cette pauvre histoire qui vous parait abracadarbante ne  l'est hélas pas et j'ai vu tant de fois de type de scénarios plus ou moins heureux ou malheureux ....

Je ne souhaite pas non plus faire l'éloge des centres équestres et des professionnels qui abusent parfois.

Il doit bien y avoir entre les deux une sorte d'équilibre ....

I have a dream .....

 

 Cheval d'endurance au galop, l'endurance est une discipline qui n'exige pas de diplomes, mais les places se gagnent au mérite et il n'est pas gratuit ni en moyens, ni en travail ....

Ces mots, désormais célèbres (Martin Luther King) parlent bien de ce qui nous anime : le rêve ... alors penser que l'on va se contenter de médiocrité parce que mieux, c'est snob, c'est un raccourci que nous utilisons pour nous motiver à accepter parfois des solutions qui n'en sont pas.

La part de rêve

De trop nombreux cavaliers ou apprentis cavaliers rêvent et n'osent pas le dire. Ils ne rêvent pas de snobisme ou d'esbrouffe, mais ils rêvent de réussir et d'être heureux à cheval. ALors ils masquent leurs rêves inaccessibles sous des critiques qui ne sont pas fausses, mais qui ne font que masquer leur dépit :

  • Un beau centre équestre est snob
  • Le concours c'est prout prout
  • Les papiers pour le cheval ça ne sert à rien
  • L'essentiel c'est de pouvoir se ballader
  • Etc....

Dans les faits, tout le monde préfère un beau cheval à une mocheté, un beau centre bien équipé à un truc tout vaseux ou le manège est si petit qu'on ne peut pas faire 3 foulées de galop, une très jolie selle bien confortable à un tabouret infame et blessant et je n'ai jamais vu quelqu'un qui n'était pas fier de réussir en compétition .....

Et lorsqu'on ne rêve que de bonne ballade, croyez moi, c'est mieux avec un bon cheval et une bonne selle. Enfin, quel que soit le secteur (concours, randonnée, ballade du dimanche, trec, endurance ou je ne sais quoi), mauvais chevaux et mauvais matériel ne permettent pas d'accéder au rêve, mais aux accidents et à la frustration.

Attention donc à toute démarche de compromis qui ressemble à de la compromission et pour finir reprenons ces mots importants : on a rien sans rien.

Acheter un cheval : avec ou sans papier, chez un pro ou non, le bon coin

Un cheval coute environ 2.400 euros à son éleveur à l'âge de 3 ans. Je ne vais pas revenir sur un article précédent (voir plus bas dans la liste des billets du blog), mais lorsque un éleveur a bossé pour élever, il ne va pas brader sans raison. Alors pourquoi certains chevaux sont-ils moins chers ?

  1. Parce qu'ils n'ont pas de papiers (cause principale) et qu'ils ont été élevés par des particuliers qui ont faire reproduire leur jument. La qualité est variable, mais ces chevaux ne bénéficient pas,en général, d'une génétique correcte (la plupart des croisements sont médiocres)
  2. Parce qu'ils ont mauvais caractère (cause fréquence, leur propriétaire précédent n'en faisait plus façon)
  3. Parce qu'ils sont physiquement limités par l'âge ou leurs capacités intrinsèques (autre cause fréquente qui intègre les chevaux de concours vieillissant ou les réformes de course)

 Voilà quelques règles à ne pas oublier :

  1. Un cheval pas cher n'est JAMAIS pas cher alors qu'il est parfait.
  2. Un professionnel doit TOUJOURS se faire payer son travail.
  3. Les non professionnels vous arnaquent souvent en toute BONNE FOI (sans savoir qu'ils vous refilent un os)
  4. Les professionnels sont souvent cadrés par la loi et elle est sévère.

Acheter un cheval sur le bon coin à la petite semaine et pas cher, c'est possible : à condition d'être compétent. Un minimum ...

Acheter un cheval sans papier ou avec quelques défauts sous prétexte qu'on a le rêve modeste, pourquoi pas, faut-il encore en être certain. Souvent, cette renonciation au rêve est plutôt la conséquence d'une limite financière que l'on chercher à argumenter.

Enfin, savez vous combien coute la remise au boulot d'un cheval dit de réforme ?

La plupart du temps, entre son achat et le jour "J" ou il est opérationnel, modestement, en petits concours, il s'est écoulé plus de 10.000 euros .... (pension, travail, véto, osthéopathe, etc...)

Il serais le plus souvent mieux de s'avouer ses objectifs réels et de savoir ce qu'il en coute: ce que nous allons calculer ensemble (sujet que j'ai appris à maîtriser hélas)

Le cheval dit de demi-trait (soit à peine plus lourd que le cheval de selle) est très courant dans les chevaux proposés à un prix modique, ils sont aussi gentils ou pas gentils que les autres, mais plus lourds à la monte, moins confortables et parfois avec une bouche dure ou des manières à peine "relou" dues à leur génétique (historiquement ils ont du poids) : assurez vous que ce n'est pas le cas !

LE COUT DU REVE (Première partie de la seconde partie ....)

Très beau cheval espagnol ..... c'est beau, un beau cheval

L'achat

Un cheval de 3 ans, débourré, avec ses papiers et en ordre de vaccination coute entre 2.500 et 4.000 euros sans prétentions particulières.

Même un importateur qui le paye peu cher à l'achat (importations de pays pauvres comme l'Irlande) va devoir répercuter ses charges, le cout de son ou ses salariés et son propre revenu.

Le cout des prétentions (Endurance, CSO, dressage) n'est pas chiffrable. Il n'est pas limité. N'allez pas croire que ce soit une entreprise philantropique. Personne ne travaille pour la gloire.

Un cheval de 6 mois (au sevrage) est moins cher, mais il faut prévoir les frais ....

L'entretien

Entretenir soi-même au fond de son pré n'est pas souvent facile (travail, problèmes, disponibilité). Les pensions au pré à 50 ou 60 euros, c'est possible, mais peu facile pour monter et progresser. La moindre pension sérieuse est à 120, 150 euros, 250 avec boxe la nuit, 300 en boxe, 400 en club et bien plus .

Répétez ça tous les mois et vous avez un budget de 1.500 euros à l'année sans problème, mais plus de 4.000 si vous voulez être tout à fait tranquile (soit ne pas vous en occuper quand vous n'avez pas le temps, qu'il fait froid, qu'il pleut, que vous êtes en vacances, que vous êtes amoureux, etc...)

Les frais (vétérinaire, maréchalerie, vermifuges et vaccins)

Il vous en faudra un minimum, un cheval qui n'a jamais de problème n'existe pas.

  • Le maréchal, c'est 600 euros par an au minimum
  • Les vaccins, 40 euros au minimum
  • Les vermifuges, autant
  • Mais prévoyez 500 euros pour les à coté .... (et je suis très cool)

VOus voilà avec 1.200 euros environ à prévoir, ajouté à la pension vous avez déjà plus de 3.000 euros environ de partis.

Je ne souhaite pas vous décourager, mais parfois, à budget égal, il vaut mieux prévoir des cours et des stages ou se faire plaisir avec des randonnées payantes.

Le cout total se monte déjà à plus de 4.000 euros la première année, en général bien plus car il faut prévoir un peu de matériel.

Le cout du matériel

Une selle, un tapis, un filet ou bridon : premiers prix à 200 euros tout compris, mais franchement c'est du made in coréa fait par les gamins de 5 ans et c'est de la merde. Si vous ne faites que vous ballader le dimanche, ça ira, mais si vous vous balladez tous les jours ou mieux : cheval blessé et maux de dos chez le cavalier.

Le matériel d'occasion est souvent de meilleure qualité, disons qu'entre 300 et 700 euros vous accedez à du matériel non dangereux et même très opérationnel.

Je ne parle pas du petit matériel que vous allez accumuler progressivement (un bandage par ci, une paire de guêtre par là) : 200 euros la première année et 100 euros les années qui suivent ......

Vous aurez vite fait de claquer 1.000 euros en plus et si vous y renoncer de suite, ce sera à peine plus tard à cause du matériel cassé ou inopérant ....

Le cout total  sur 2 ans :

  • Achat raisonnable : 2.500
  • Pension : 24 * 150, 3.600
  • Soins : 2.400
  • Matériel : 1.000 + 200 = 1.200

Ce n'est pas un calcul précis, mais vous en êtes à 9.700 ..... sans forcer .... Autant, pour le même prix, acheter un bon cheval (hors mis l'achat, il ne vous coute pas plus cher à l'entretien)

IL N'EXISTE PAS DE SOLUTION PERENNE PAS CHERE

Un pré à 50 euros par mois ne convient pas à un cavalier qui veut monter facilement à cheval. C'est un leurre. Même un paddock est difficile en hivers.

Je n'ai pas évoqué vos vêtements personnels et effets de sécurité :

  1. Casque (sécurité, légèreté, respiration) : de 50 à 800 euros
  2. Culotte (sinon on se fait mal et on se pince la peau) : de 25 à 250 euros et il en faut souvent 2
  3. Boots (sécurité) : de 50 à 500 euros
  4. Chaps (sinon on blesse) : de 50 à 200 euros

Hors mis la notion de plaisir, ces effets sont à remplacer régulièrement. Souvent tous les 2 ans environ. Tout casque qui a pris un choc doit être jeté. La moindre renonciation se traduit en blessures. L'équipement sportif démocratisé chez Décathlon est possible, mais il devra tout de même être renouvelé.

Vous croyez que vous ne rêvez pas ? C'est faux ! En général, la renonciation ne dure qu'un temps. Tout le mondee a envie d'avoir des beaux trucs sur le cul, ou au moins des trucs confortables.

Budget total minimum : 200 euros pour ne pas être blessé, tous les 2 ans, soit encore 100 euros par an.

Et je n'évoque pas la petite veste quand il fait froid ... ou le gros anorak ou encore les vêtements de pluie.

Vous voulez connaître le budget d'un semi professionnel ?

Cheval : 4.000 au minimum à l'achat à 3 ans débourré (mais dans les faits, c'est non limité)

Selle pro équipée : 5.000 (pour longtemps, toute une vie ou presque, disons 10 ans)

Autre petit matériel : 2.000 euros (vous n'imaginez pas la longue liste), pour sans doute 10 ans

Vêtements : au moins 1.000 euros casque de qualité (400 euros) compris (éviter les migraines), dont 200 euros renouvelés tous les ans

Je ne parle pas des soins pour viser la PERFORMANCE, les compléments alimentaires (souvent plus de 200 euros pour un traitement), l'osthéopathe (150 euros la séance chez quelqu'un de sérieux), le maréchal (250 euros une ferrure technique, toutes les 6 semaines), etc.... l'amortissement du van (on ne peut pas dépendre de ses voisins ...), la voiture qui peut tracter .....

Non, je n'ai pas envie de briser vos rêves, mais de vous les rendre accessibles en évitant la déception ! Personnellement, sans être agriculteur, mais sans payer d'amortissements particuliers, je n'ai pas réussi à descendre à moins de 180 euros par mois de frais de logement par cheval. Et pour ça, il n'y a pas d'aliments floconnés qui viennent en plus à partir de 6 litres par jour.

Vous pensez que vous ferez moins : avez vous calculé :

  • Les clotures électriques à faire et  (3 euros le piquet correct, 130 euros minimum la batterie, 40 euros les 200 mètres de cable à faire sur 2 ou 3 rangées)
  • Les batteries à acheter et ré acheter (en plus ça se vole)
  • Les dégats (il a tout cassé 3 fois d'affilée et va manger le gazon du voisin qui est furieux)
  • Le foin à se faire livrer (coute bien plus cher quand on est pas agriculteur)
  • Les floconnés qui fondent comme neige au soleil (le sac de 25 a disparu à peine ouvert)
  • L'eau (la note qui monte qui monte, comme la petite bête)
  • L'élecctricité générale
  • Les achats dissimulés (une couverture nouvelle parce qu'il a déchiré la sienne)

Bref : mes calculs sur les 5 dernières années se montent à une moyenne de 180 euros par cheval et par mois sans luxe. Pour ce prix là, j'ai des clotures électriques, des boxes dispo mais pas tout le temps, de l'eau et du foin à volonté et 6 litres par jour de floconnés corrects.

Mon budget total est donc plus élevé que pour quelqu'un qui d'entrée renoncer à pas mal de choses estimées non nécessaires, depuis les papiers du cheval jusqu'à la qualité de la selle et du casque. Mais pour ce prix là : je n'ai PAS DE PROBLEME !

Le véritable problème de fond du future propriétaire : L'AUTONOMIE ! (Seconde partie de la seconde partie)

Je continuerai l'article demain, tout n'est pas affaire d'argent, mais un peu quand même. Le point clef qui permet de limiter la casse réside dans les compétences. Sujet vaste .... débat houleux .....

Comme vous avez pu le lire dans l'histoire d'Anne Marie, l'autonomie ou le choix de la simplicité n'est souvent qu'un pretexte pour économiser de l'argent car un cheval coute cher et que personne n'ose le dire depuis qu'on a "démocratisé" ce noble sport !

Donc on nous invite à renoncer à tout, sous prétexte que c'est inutile, snob, que ça ne sert à rien, etc.... hors c'est à la fois vrai et faux. Vrai dans le sens où une bonne ballade heureuse vaut mieux qu'un mauvais concours. Faux dans le sens ou, même si personne n'apprécie le snobisme recurrent de certains évènements, tout le monde a envie de

  1. Se faire plaisir (stages, épreuves sportives,, randonnées organisées)
  2. Etre habillé chouettement, ainsi que son cheval
  3. Avoir un chouette cheval
  4. Bénéficier d'une très bonne selle avec jambes bien positionnées et dos à l'aise (pour le cheval aussi)
  5. Bénéficier des conseils de quelqu'un qui a eu le temps d'apprendre (le moniteur le plus souvent)
  6. Progresser et être reconnu (les fameux galops par exemple)

Et pour la cerise sur legâteau, même si la copine nunuche qui a une fleur strassée sur chaque poche de culotte de cheval, on trouve ça ridicule, on aimerait bien sa selle forestier super neuve .....

La plus grande partie des attaques de type : "ça c'est snob (ou prout prout) et le cheval, c'est super bien en ballade" ne font que masquer le manque de moyens (ou de temps) et la certitude qu'on ne pourra pas se réaliser en épreuves sportives.

Même en ballade (j'adore randonner) : une très bonne selle, c'est top ....

Et pour boucler cette intro : un bon cheval de loisirs demande autant de moyens (et coute aussi cher) qu'un cheval de concours .... (à petit niveau)

Qu'est-ce que l'autonomie ?

Curieusement, on en parle à l'attelage car elle est définit pour le galop "5", mais guère dans les autres disciplines. L'autonomie, c'est "Savoir" à un degré assez profond et vaste pour pouvoir se prémunir des dangers (et prémunir son cheval qui n'a rien demandé), comprendre et assumer les besoins (du cavalier et du cheval), garantir la sécurité et le bien-être de tous dans le temps. L'autonomie est donc quasi une question de compétences.

Et les compétences, ça s'apprend. Où : chez les professionnels .... Oh vous allez entendre de merveilleuses histoires de mecs très biens qui ont appris seuls et sur le tas. Oui, c'est très possible, mais l'expérience est un couteux professeur et ils ont eu du temps (et des ennuis).

A quoi conduit le manque de connaissances ?

A des accidents, à de la fatigue, à de la perte de temps, à de la perte d'argent. Dans l'histoire d'Anne Marie, histoire récurrente, ses parents ont dépensé bien plus que si ils lui avaient payé tous les stages du club, et même payé des leçons dans un club cher et encore payé des randonnées par là-dessus !

Pourquoi un cheval dans un pré  avec la selle made in coréa dans le garage ça ne va pas la plupart du temps ?

Si, ça va, mais pas comme ça .... Je vais vous lister les arguments idiots que j'entends toute l'année :

  • Un cheval ça mange de l'herbe
  • Le dressage c'est un truc de snobs, ça ne sert que pour leurs galops
  • Les galops, ça ne sert à rien si on ne veut pas en faire son métier
  • Avec un hectare, on nourrit une bête toute l'année
  • Les concours, c'est prout prout
  • Une belle selle, c'est pour se faire plaisir, une selle simple suffit
  • A cheval, l'essentiel, c'est de se ballader
  • On peut monter en jean
  • Les papiers d'un cheval, c'est pas nécessaire

Je vous passe la liste complète, mais elle est marrante. Mais pour répondre à la question, ça ne va pas car le pré est souvent trop petit et que les 3/4 des gens n'ont pas les compétences pour tout le reste en général.

1°) Un cheval mange de l'herbe, mais les petits prés sont souvent piétinnés et inondés ou apauvris : le cheval n'a plus grand chose à manger, s'ennuie seul et finit par se sauver (et aucune cloture ne résiste à un animal qui veut partir)

2°) Le dressage poussé est un truc non pas de snobs, mais de pros, mais à petit niveau, c'est la seule GARANTIE que vous ayez d'aller où et comme vous le souhaitez, un cheval non dressé ne sait même pas tourner à droite ou ralentir.

3°) Les galops ne servent pas à grand chose dans la vie courante, mais ils garantissent un niveau minimum et vous n'imaginez pas le nombre de gens qui m'ont dit "j'ai le niveau du galop tant" et qui ne tenaient pas une jambe de chaque coté. Ce que l'on peut reprocher aux professionnels, c'est d'exiger des stages couteux pour les faire passer

4°) Un hectare récolté avec 4 ou 5 coupes nourrit bien une bête à l'année (et même plus), mais un hectare laissé en libre service est surtout saboté ou piétinné et ne nourrit généralement qu'un cheval pendant 4 à 6 mois, alors 5000 m² .......

5°) Les concours sont prout prout : oui, souvent, chacun exhibe son beau cheval, son beau matos ..... mais au-delà de ça, ça reste une épreuve sportive exigeante et à haut niveau, personne ne frime ..... et le beau matos est souvent juste du bon matos indispensable

6°) Une bonne selle : personne ou presque, mis à part les pros, ne sait ce que c'est : c'est un délice ! La jambe est naturellement posée, le dos ne souffre pas, le bassin est à sa place et quelle que soit la discipline, c'est du bonheur. Le cheval est préservé et ne blesse pas et ça me semble indispensable. QUiconque achète son cheval devrait savoir qu'il doit prévoir un budget selle (d'occasion) pour son compagnon si il ne le fait pas pour lui

7°) Oui, c'est vrai que la ballade, c'est géant, le cheval a toujours servi à se déplacer ! Mais la plupart des cavaliers que je connais et qui prétendent être autonomes se font trimbaler tous les 8 jours, je n'appelle pas ça se ballader, mais être balladé ......embarqué ...... déposé .......

8°) On peut monter en jean, Oui, comme les cow-boys, mais ils ont des grosses chaps en cuir (prix mini, 300 euros) pour se protéger des terribles frottements et pincements. Si votre jean pas assez souple coince, le pincement mettra 15 jours à cicatriser. Moins cher que le jean : la culotte de jogging décathlon, beaucoup de cavaliers d'endurance montent avec. (il vaut mieux avoir l'habitude, ça glisse)

9°) Les papiers, c'est pas utile .... Si, c'est la seule garantie que vous ayez que le cheval n'est pas le fruit d'un croisement hasardeux (souvent entre cheval de trait et cheval de selle à la campagne) ayant donné un poulain qui aura été adoré par sa famille d'accueil, mais pas forcément bien élevé (avec fermeté). On reviendra là-dessus, mais les familles qui élèvent pour le fun un petit poulain font souvent des erreurs (c'est comme si moi je prétendais être un bon plombier). Erreurs de génétique, erreurs d'éducation, erreurs de soins, dont VOUS risquez de payer le prix !

On vient de me raconter l'histoire d'un mec bien, assez agé, qui vient de s'acheter un bébé comtois (mini 700 kilos à l'age adulte) et qui n'en fait pas façon (forcément) .......

Pourquoi, dans le monde du cheval, les gens prétendent ils pouvoir faire aussi bien que les professionnels sans le moindre apprentissage, ça ne leur viendrait pas à l'idée dans d'autres métiers (électricien, plombier, garagiste, etc....) et ils détesteraient, dans leur propre métier, qu'on leur dise que leur apprentissage, ça ne sert à rien !

Alors pourquoi pensent ils que l'on peut faire, sans apprentissage, un métier vaste et exigeant ?

Réponse : le plus souvent par manque d'argent pour se donner les moyens

Du coup ça leur coute encore plus cher !

 

Apprendre l'autonomie ?

Oui : il y a moyen ....... et ils vous couteront moins cher que les erreurs, pour plus de plaisir ....

Se faire entourer par des pros est avant tout un gage de sécurité, quelqu'un pour vous ramasser en cas de chute (ça arrive), pour vous tenir votre cheval pendant que vous le soignez, pour vous donner un avis extérieur quand vous doutez (ça aussi ça arrive) et si vous n'êtes pas pro, pour vous aiderà le reprendre quand il teste votre autorité (ça fait partie du psychisme de tout animal se positionnant dans un troupeau)

Actuellement, j'apprends l'attelage : eh bien je suis tout simplement ébahie par la quantité de trucs et astuces qui ne s'apprennent qu'au contact d'un pro très pro ! Tous les jours ! Parce qu'il a une expérience sans faille et qu'il a payé de sa personne chaque erreur !

Ce sera donc le sujet du dernier chapitre : les trucs et astuces pour être un peu autonome et limiter la casse budgétaire ou la casse tout court, je vous conseille la lecture de mon précédent billet en complément (je ne vais pas tout ré écrire)

Sachez vous faire plaisir, sans laisser personne vous taxer de snobisme !

L'autonomie en 10 trucs et astuces (la suite demain)

  1. L'achat malin
  2. Le cheval au pré chez soi
  3. Le matériel du petit randonneur autonome
  4. La trousse à outils et la cloture
  5. Les limites de compétences
  6. La sellerie improvisée
  7. Le bêtisier à s'éviter
  8. La trousse de pharmacie
  9. L'autorité parentale ..... et la reprise en main
  10. Rats, souris et mauvais conseilleurs

1) L'achat Malin :

Relisez mon  (mes) précédent article .... Mais mis à part ça, soyez certain que la gratuité n'existe pas et que les vraies bonnes affaires (soit un bon cheval bradé) sont rares ou inexistantes. Si vous voulez être heureux à terme, prenez le temps de :

1°) Savoir ce que vous voulez (par exemple un cheval dressé et fiable pour randonner)

2°) Mettre des sous de coté pour vous offrir VOTRE compagnon pour les 10, 15 ou 25 prochaines années

3°) Achetez un cheval pas cher et prévoyez la remise en état comme on le fait pour une maison ou une voiture

Et si vous voulez mon avis, à moins de 2.000 euros ça ne peut pas être à la fois : jeune, gentil, généreux et dressé .... beau de surcroit .....

2°) Le cheval au pré chez soi

Un cheval au pré qui n'abime pas, c'est quasi impossible à moins de 2 Ha. Sinon, il va "patouiller" et tout manger, transformant votre joli pré en champ pour taupes.

Prévoyez plutôt un paddock + boxe + abri balle ronde éventuellement.

Ou prévoyez un pré plus petit avec un paddock (ou boxe) pour le garder quand il fait humide et que ses sabots vont ravager la terre.

Idéalement les 3 : boxe pour le grand mauvais temps, paddock pour la détente et pré quand c'est possible

Attention : les abris sont maintenant taxés !!!

Prévoyez une relève si vous voulez partir en vacances ou vous reposer de temps en temps

3°) Le matériel du petit randonneur autonome

Je ferai un article à part car le sujet est vaste, mais mettez 500 euros de coté pour le petite matériel de randonnée, depuis le couteau jusqu'aux sacoches et fontes en passant par la lampe frontale, le chapeau et la tente ainsi que le duvet.

4°) La trousse à outil

Ciseaux, pinces coupantes, outils basiques de maréchalerie ainsi que clous et fers de dépannage, tournevis, visseuse, clous et visses.

Pour la clôture : piquets de rab. isolateurs, ruban électrique, poignées ......

Pour plantage de piquets (prévoir de l'acacia, c'est imputrescible), prévoir 1 piquet tous les 5 mètres à 1,80 euros le piquet au meilleur prix (fuir les scieries et jardineries ou coop agricoles, c'est le double)

Attention : les piquets en acacia, c'est durable, mais il faut les planter au tracteur !

En tout prévoyez encore 500 euros en tout

5°) Les limites de compétences :

Il vous faut :

  • Un maréchal ferrant
  • Un vétérinaire
  • Un bricoleur

Et sachez que le dépassement de vos limites peut conduire à la mort de votre compagnon ou à un problème qui le rendre absolument inutilisable (fourbure par exemple)

6°) La sellerie improvisée :

Tout endroit abandonné un peu de temps (tout un hiver par exemple) est l'objet de toutes les attentions par :

  • Mites (tous tissus et tapis)
  • Rats (fond leurs nids et rongent tout)
  • Souris (idem)

Donc n'isolez pas votre matériel. Un air chauffé et sec abime les cuirs alors que l'humidité abime les tissus.

Une sellerie improvisée peut être un petit endroit au garage ou à la buanderie. Attention : le matériel sent un peu mauvais pour les non initiés. Vous pouvez mettre de l'anti mite et quelques pièges à rats et souris.

7°) Le bêtisier :

C'est un chapitre à élargir au fur et à mesure :

A) Ranger votre stock de céréales loin de votre cheval, fermé à clef ou solidement et à l'abri des rongeurs et du chat (les chats adorent aller faire leurs besoins dans les céréales). Les céréales stockées attirent :

  • le chat (qui ne mange pas toujours les souris)
  • les oiseaux (qui fientent partout)
  • les rats et souris
  • Le cheval qui peut TOUT consommer d'un coup et en mourir ou être malade

B) Le foin donné à volonté en abri balle ronde est surconsommé et gâché (jusqu'à une consommation doublée), réservez donc l'alimentation en abri balle ronde à la nécessité

C) La batterie de cloture en bord de route est souvent volée. Cachez la.

D) Vous avez envie de voir le cheval dans votre jardin ? Pourquoi pas en espérant que votre famille ne tienne pas à ses plantations, arbustes et fleurs ...... Il n'en restera bientôt plus rien du tout

E) Quand la bise fut venue .... vous avez remisé votre sellerie et n'y avez plus touché pendant 4 mois .... au printemps votre cuir était rongé et le tapis foutu .....

F) Vous avez rentré votre tapis de selle sale pour lavage, vous-même en culotte de cheval : votre famille va vous dire que vous puez la mort.

G) Il faut allez donner à boire au cheval : évitez de demander ça aux autres. Ils vont vous hair. SUrtout si il pleut. C'est parfois jusqu'à une cause de divorce !

H) Fourches et chevaux sont dangereux pour les enfants : et personne ne fera attention, comme pour les piscines vous risquez d'être responsable !

8) La trousse à pharmacie

Ne visez pas l'absolu : trop cher et demandant trop de compétences

  • 1 litre de javel : 1 bouchon pour 5 litres d'eau et vous désinfectez ou lavez les grosses plaies et blessures de pieds, en bandage humide, c'est souverain pour débarasser la m...e
  • De la Bétadine Jaune (solution) : super sur les petites blessures
  • Deux paires de bandages dits de repos avec leurs "cotons" : idéal pour bander, dans l'attente du véto, une entorse (soulager la tension) ou une grosse plaie (bandage à la javel) sale 
  • Des compresses non tissées (bien moins cher) et non stériles (inutile dans ces cas de petites blessures) pour nettoyer

Avec ça, vous ferez 98 % des urgences....... Le reste est affaire de compétences que n'a pas l'amateur débutant.

9°) L'autorité parental (sur le cheval) et la reprise en main

Régulièrement, parce que c'est la règle naturelle, le cheval remettra en cause votre autorité, d'abord sur de petites choses (comme de vouloir vous doubler en main) avant d'autres plus importantes.

Ce sera pire encore avec les enfants potentiels qui se feront parfois : virer, emballer, etc....

Ce sera à vous, parent cavalier, de faire le "chef de troupeau" régulièrement et sans violence. Si vous ne pouvez pas le faire, il faudra le faire faire à un moniteur ou à un confirmé (vraiment confirmé) :

  • Obliger le cheval à marcher en main derrière vous et sans vous dépasser, jamais .....
  • Ne pas vous bousculer
  • Respecter vos demandes (si légitimes, si vous lui demandez quelque chose qu'il ne sait pas faire, ça n'ira pas)
  • Exiger que le cheval aille dans la direction choisie par vos soins et à l'allure que vous souhaitez

Attention : les enfants, surtout dès qu'ils tiennent un peu à cheval, font souvent n'importe quoi ....

10) Rats, Souris et mauvais conseilleurs

Les mauvais ou bons conseils risquent d'affluer : fais comme ci, fais comme ça .... Si vous avez un réel souci, adressez vous à un professionnel, c'est encore là que vous obtiendrez la réponse la plus fiable. NOn ils ne sont pas tous malhonnêtes !

Rats et Souris sont incontournables lorsqu'on a des stocks de céréales : si vous avez des poules ou des chevaux, même combat !!!!! Sachez le et surtout préparez vous à un budget raticide, produit qu'il faudra mettre à l'abri des autres animaux qui en seraient les victimes !

Rats et Souris peuvent constituer un véritable risque en terme d'hygiène dans une écurie ! Attention donc

EN CONCLUSION

Je n'ai pas épuisé tous les sous-sujets de cet article et il y en a de quoi écrire 3 livres. Mais tous les éléments de la mésavanture que je  vous ai racontée sont exacts. J'ai changé les noms de tous les intervenants et les lieux, la chronologie et la présentation. Mais tout est vrai.

Le cheval est une grosse bête d'environ 500 kilos pour un cheval de selle traditionnel !

  • Ca le rend potentiellement dangereux
  • Ca le rend potentiellement couteux

Un dernier exemple : une colique qui tourne mal et nécessite une intervention chirurgicale (Lyon ou Paris) coute plus de 3.000 euros en tout, jusqu'à 5.000 euros .....

Certains vont souvent m'accuser d'être dérangeante et élitiste ? Non, justement, mettre les pieds dans le plat c'est dire que cette histoire de cheval démocratisée a des limites et qu'il vaut mieux se le dire avant qu'après. En France, toute difficulté se traduit par un cout. C'est notre société qui veut ça. Et pour le moment, le troc, échange et entraide fonctionne encore très mal.

Vous êtes passionné, amoureux ? Construisez votre rêve avec votre calculette et il n'en sera que meilleur dans sa réalisation ! Et comme le disent les pubs sur le bon coin : mefiez vous des trop bonnes affaires .....

cheval;prix d'achat;autonomie;jardin;chez soi

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site