Nouveaux Animaux de compagnie : partie 2 (lamas entre autres)

PARTIE 2 : Nouveaux Animaux de Compagnie de type rural

I Le Mouton

Jolie place dans la crèche et dans l'imaginaire populaire, le mouton est pourvoyeur d'une réputation de timidité, douceur et de producteur de laine abondante !

Mouton d'Ouessant : petit et très joli

Résultat de recherche d'images pour "image mouton"

Ce que vous dit le vendeur :

  • C'est une espèce qui produit de la laine
  • Ils font un lait d'excellente qualité
  • La viande est gouteuse
  • C'est un animal plus facile que la chèvre (il ne grimpe pas)
  • Un bout de terrain et trois bouts de planche (pour s'abriter) lui suffisent.

C'est d'ailleurs tout à fait vrai.

Voyons le reste :

  • Un bélier (le mâle) est souvent agressif, mais il attaque par derrière (c'est le propre des espèces herbivores), les accidents sont fréquents et graves
  • 1000 m² de jardin ne suffisent pas
  • La viande est excellente, mais beauoup de gens la trouvent trop forte, et abattre un agneau lorsqu'on ne manque de rien n'est sans doute ni facile ni indispensable
  • La laine demande un travail intense pour être exploitée (tonte, nettoyage, dégraissage, cardage, filage)

Bref : le mouton est un animal tout à fait charmant et utile, à condition de connaître toutes les données.

II Le Lama

Elégant "camélidé" ayant traversé une période de vogue où il était devenu très couteux.

Résultat de recherche d'images pour "image lama"

Les élevages justifient son prix par la difficulté à produire des sujets de qualité aux origines correctes et bénéficiant d'un élevage adéquat avec une vraie bonne éducation.

Dans les faits, il est possible (et souhaitable) de ne pas payer trop cher son lama, il y en a beaucoup sur le marché des "occasions" pour un certain nombre de raisons. Il faut, dans ce cas, prêter attention au bon comportement de l'animal (qui doit être aimable et marcher en longe sans crainte ni agressivité)

Que vous dit le vendeur :

  • Que sa laine est exceptionnelle (c'est vrai) et se vend à 20 euros le kilo à raison de 4 à 5 kilos par animal et par an (c'est à peu près vrai)
  • Qu'il porte ou tracte de petites charges en trec et autres randonnées (vrai aussi)
  • Qu'il ne mange que de l'herbe et ne coute pas cher à l'entretien, pouvant même déroncer un terrain et être loué ou prêté pour déroncer celui du voisin (presque vrai)
  • Qu'il est sympathique et sobre, comme son cousin le chameau.

Qu'en est-il ?

1°) Sa laine exceptionnelle nécessité qu'il soit tondu, que vous trouviez une coopérative qui vous la rachète (si elle est propre) ou que vous la traitiez vous-même (ce que vous ne ferez pas sauf nécessité). Rien que la tonte n'est pas si évidente que cela malgré d'encourageantes vidéos.

2°) Il porte et tracte, doit être dressé pour cela et vous devez faire l'acquisition d'un bât sur mesure (env. 500 euros au minimum), il doit être éduqué à marcher en longe et à ne pas craindre les voitures et autres chiens ou tracteurs. Les éleveurs, contrairement à ce qu'ils disent, ne le font pas : je me suis fait personnellement avoir par un éleveur du sud de la France qui m'a envoyé des femelles absolument sauvages (il a fallu les porter à la sortie du camion) au prix de femelles "éduquées". Un animal dressé est toutefois très agréable

3°) Très gourmand, il se sauve par tous les moyens pour compléter son repas : il saute, il rampe, il passe entre les fils ... Seule une cloture de 140 cm en grillage à mouton et bien rivée au sol le stoppe. Peu sauvage, il ne se laisse néanmoins pas forcément attraper ..... vous pouvez y passer un certain temps dans un grand espace.

4°) Il déronce si il n'a rien de plus à manger et quant à le prêter ou le louer pour déroncer : faut-il encore que les gens aient un espace clot pour ça et qu'il n'y ait pas de massifs de fleurs et autres jolies choses, des frutiers (qui pourraient être ravagés) : le lama ne priorise pas l'herbe, il priorise son plaisir.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : il n'est pas insupportable !!!

Idéalement, si vous ne pouvez clôturer : mettez-le comme une chèvre à la chaine et changez le de place pour qu'il puisse "nettoyer" chaque secteur. Refusez tout animal présentant le moindre comportement agressif, surtout un mâle.

III L'Âne

Si l'âne et le boeuf sont popularisés par l'image (d'Epinal) d'une paisible crèche, ils ne sont pas que ça ...

Photo de La Ferme aux ânes : lieu de détente et de trec, l'âne est un délicieux compagnon de voyage

Résultat de recherche d'images pour "image ane"

Je n'évoque pas la vache que je déconseille à cause de sa lourde législation. Restons sur l'âne

On dit qu'il a bon pied, est courageux, passe partout en portant vos charges et parfois vous-même. Il s'attelle très bien, a des habitudes rustiques, vit vieux.

Il est désormais très accessible en "location" pour le temp sdes vacances en randonnée et ça se passe souvent très bien.

Tout cela est exact.

Mais :

  • Il doit pour cela être éduqué car l'âne n'accorde sa confiance qu'à son patron. Et il a un fort caractère.
  • Il faut entretenir ses pieds, comme ceux des chevaux
  • Sociable, il faut qu'il profite de la compagnie d'un congénère
  • Comme le cheval, il a besoin de soins divers et variés et sa compagnie est un poil plus prenante que celle d'un chien.
  • Enfin, bien souvent, après quelques mois de profit familial, il termine dans un coin de pré, quasi abandonné à lui-même, bien que soigné.

Là aussi, l'âne n'est pas un caprice, mais un gros animal qui demande soins et attention. Les mâles entiers (non castrés) sont à éviter.

IV Lapins de ferme et autres lapins ou cochons d'inde

Lapins et cochons d'inde sont souvent charmants, et bébés ils sont absolument craquants.

Résultat de recherche d'images pour "image lapin"

Ils mangent 3 croquettes, mais savent se contenter d'un brin de foin et chez les agriculteurs ils sont souvent nourris à l'herbe.

A l'achat ils ne sont pas chers, parfois même gratuits, nés chez des particuliers qui ne savent qu'en faire.

Ils sont d'un comportement généralement très doux.

Jusque là, ça ressemble un peu à l'animal "de loisir" parfait. Du reste, le lapin est peu contraignant. Sur les marchés, il est facile de craquer à 10 euros la petite bête, voir 20 euros les deux pour qu'ils ne s'ennuient pas (vous choisissez 2 femelles dans ce cas).

De retour chez vous, ce n'est pas exactement ça (même si tout ceci est exact) :

  • AU début, tout le monde s'en occupe, à la fin vous êtes seul(e) à faire la cage
  • Un clapier, ça pue.
  • Un lapin qui est laissé en liberté par vos enfants fait pipi et petites crottes partout, voire il ronge les cables de la télé ou de la livebox (super !!!) : c'est un rongeur ! Ce n'est pas de sa faute.
  • Pour les vacances : il faut le confier (ou les confier) aux voisins/amis/famille et donner des instructions claires : une erreur alimentaire et hop, plus de lapin (intestins fragiles)
  • Vous avez choisi 2 femelles, le vendeur vous a refilé un mâle et une femelle, Surpriiiiise !

Et si vous voulez le ou les manger, je vous passe le cinoche avec le reste de la famille : vous allez passer au tribunal des lapins !

Le problème ou la joie (c'est une question de personne, pas d'animal) du cochon d'inde est le même, ceci dit, c'est un animal adorable, bien que fragile

 

V En Conclusion : plaisirs et responsabilités

Ne me faites pas dire que ces animaux sont dangereux, fous ou pénibles (sauf serpents et araignées venimeuses, là au contraire, j'insiste sur la dangerosité) : CE N'EST PAS LE CAS !

Mais ils exigent des conditions matérielles qui ne sont que rarement clarifiées par les vendeurs.

Le parc animalier : un juste moyen de permettre à toute la famille de voir et de se renseigner.

Résultat de recherche d'images pour "image animaux miniatures"

Sauf ces condiions : ça peut tourner au très pénible !!! Et à la facherie avec les voisins, destruction du jardin, accidents (fuites sur la route), etc.... mort de l'animal ou dépression personnelle (et pour ainsi dire ce n'est pas une blague)

Cochons, lamas et autres ânes sont parfois et même souvent donnés (soit en recherche d'un adoptant), non pas qu'ils sont insupportables, mais ils demandent des moyens matériels et une disponibilité pour, parfois, un usage ou une joie qui n'est pas vraiment celui ou celle prévue.

Par exemple : sur le site groingroin.org (site qui fait de l'information et de la protection de cochon nain), il est assez vite fait de faire le constat pénible d'un nombre énorme d'abandons. Les cochons à adopter sont légions.

Qui est responsable ?

Dire que les vendeurs et autres éleveurs sont responsables est un raccourci que je ne saurais prendre : il existe des gens honnêtes. Mais il existe aussi bon nombre d'achats impulsifs (voir compulsifs) auxquels les vendeurs donnent satisfaction parce qu'il faut bien manger (et payer le casse croute des animaux).

Nous sommes dans une société de consommation qui considère à tort que l'animal de compagnie est avant tout un "marché" bon à prendre ou à satisfaire.

Les animaux en sont les victimes bien avant d'être coupables d'être ce qu'ils sont.

Quoi faire et qui choisir ?

J'ai eu personnellement (et élevé) 95% des animaux cités ci-dessus (voir confiés par les douanes, etc...), et tout est très faisable.

Mais ..... (il y a un mais)

Vous devez être en mesure de respecter les besoins des animaux et leurs conditions (légales) de détention, j'espère que cet article, peu précis, vous donnera l'envie de creuser plus loin si vous avez envie d'avoir une mygale ou un cochon ....

Autre paramètre : le temps

Le temps va souvent jouer contre vous :

La famille, partante pour le projet, s'en désintéresse ou trouve les inconvénients trop lourds

Les divorces (et revente de la maison)

Les conditions matérielles qui changent (chômage, santé)

J'espère ne pas vous avoir découragé, ce n'était pas le but ! A bientôt sur le blog pour d'autres renseignements.

NAC;lamas;moutons;chèvres;poules;lapins;ferme pédagogique;ferme

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×