CHEVAUX : FICHES TECHNIQUES

Chevaux : vous offrir une fiche technique par race

Mise à jour le 22 Septembre 2015

Notre petite ferme développe plusieurs races de chevaux :

  • Les pur-sangs akhal téké
  • Les pur-sangs anglais
  • Les pur-sangs arabes
  • Les demi-sangs arabes
  • Les Irish et Gipsy Cob
  • Les Comtois

Chaque race a ses qualités, défauts, besoins et spécificités. Nous allons dès aujourd'hui commencer la mise en place d'une information sur ces races que nous connaissons et apprécions avec leurs différences. Mise en place à partir du 26/05/2013.

Suivez ces fiches au fur et à mesure, nous vous proposons un premier "jet" rapide et nous complèterons avec plus de précision par la suite - et surtout, si vous avez des questions : faites nous un mail, nous répondons aussi vite que possible !

 

ILIADE DE GARRIGUES - Pur Sang Akhal Téké après 60 km en endurance à l'âge de 6 ans

iliade-apres-60.jpg

LES IRISH ET GIPSY COB

Histoire de la race : Le Gypsy Cob, Irish cob ou Tinker est une race demi-trait de type cob, provenant d'Irlande (Irish) et d'Angleterre (Gipsy). Il est à l'origine sélectionné par les nomades des îles britanniques, notamment les Voyageurs d'Irlande, à partir de chevaux de races diverses. Sa fonction est de tracter leurs lourdes roulottes, les verdines. L'utilisation de ce cheval se répand à la fin du XIXe siècle et la race est fixée par croisements après la Seconde Guerre mondiale. Sa reconnaissance internationale est récente, ces chevaux n'ont jamais été considérés comme formant une race véritable avant l'établissement de stud-books et de généalogies par écrit, le premier en 1996. Les deux associations mères sont la Gypsy Cob Society au Royaume-Uni et l’Irish Cob Society en Irlande.

Qualités : Cheval dit de demi-trait, il est très polyvalent, sous la selle ou attelé, capable de sauter, ou de faire de petites épreuves de tous types (Trec, endurance, CSO, complet, voltige, mais aussi randonnée et voyage au long cours, monté ou bâté). Il est d'une grande gentillesse et d'une grande fiabilité dans la relation autant que le travail et ne pose que très peu de difficultés : rustique, sobre, solide !

Apparence : Il est souvent apprécié à cause de son coté "joli poney" de 140 à 150 cm, certains spécimens atteignent le mètre 60, mais il est en général petit, râblé et porteur. Sa robe pie, ses crins à rallonge et ses fanons aux "pattes" séduisent. Le regard est en général franc et malin, et il peut tout à fait avoir une attitude sportive et dynamique : ce n'est pas un gros mou, mais plûtot le petit cheval courageux de Georges Brassens

Ses limites : Il n'est pas un grand cheval de compétition (sauf peut être à l'attelage), mais un grand cheval de loisirs ou de travail. Sa petite taille peut gêner dans l'esprit les grands cavaliers. Ses grands crins doivent être entretenus pour rester "beaux", sinon, ça fait des "rasta"

Prix Moyen : De 2.500 à 4.500 pour un cheval correct à très bien. Au delà, c'est plus une question d'objectif ou de coup de coeur. Avant, ce sont souvent des poulains, ou au contraire des chevaux plus agés.

LES AKHAL TEKES

Histoire de la race : Une race des plus anciennes, environ 3000 ans d'ici dans la vallée d'achgabat au Tukmenistan (berceau officiel), mais aussi dans les pays environnants et développée assez vite en Russie qui aujourd'hui cherche à revendiquer une partie de la valorisation de la race ayant faillie être détruite sous Staline (car il s'agissant des chevaux des résistants au régime). Chevaux de brigands, puis de résistants ou de nobles souhaitant "briller", il s'agit d'une race très pure également appelée "le cheval d'or" à cause de sa robe parfois métallique dorée, ou "le cheval chauve" à cause de son peu de crins. Le profil physique d'un cheval de courses, un corps fin et musculeux qui a génétiquement développé ses aptitudes à la course et à la résistance sous l'austère climat du désert local. Akhal -Téké veut littéralement dire vallée de l'Amour, du moins cheval ayant été élevé par les "Tékés" de cette vallée d'amour là ! Au coeur d'une montagne sèche.

Qualités : Cheval de course en Russie et dans son pays, déjà vu aux jeux Olympiques de dressage dans les années 60,

Apparence : Fin et racé, de "l'air sous le ventre", une crinière dégagée, un dos long et mobile, de grandes jambes et de petits pieds adroits, une taille variable allant de 150 à 160 cm sous nos latitudes, un port de tête haut en toutes circonstances pour voire venir, ajoutez à cela une robe métallisée à la belle saison et vous avez l'allure mythique du cheval d'or. La photo de notre PARLAK ci-dessous est assez révélatrice.

Ses limites : Avoir un Téké n'est pas une affaire d'une semaine ou d'un mois : il faut trouver son "Téké" et se faire à sa personnalité vraie et forte. Sinon, autant s'acheter autre chose ! Du reste, ce cheval bien trempé est plutôt doux quand il est monté, réservant ses attitudes rebelles à son comportement en paddock où il va parfois "frimer" et nous faire croire qu'il peut être délicat. Un cavalier respectueux est nécessaire, une main douce suffit à le gérer et des aides discrètes l'accompagnent bien mieux qu'une autorité inutile ou seulement accessoire quand il prend de l'âge. Un Téké n'est pas complètement mature très tôt, son caractère va s'adoucir jusqu'à l'âge de 7 ans environ.

Prix Moyen : De 4.000 à 8.000 euros en France, mais bien plus en Europe (12.000 à 25.000 euros pour un beau sujet) L'affaire du prix reste aussi une question de marché (la loi de l'offre et de la demande), mais en petit prix vous trouverez du poulain ou un cheval encore non débourré, ou un modèle peu enthousiasmant. Il faut prendre son temps et acheter ce compagnon spécifique à l'issue d'une vraie recherche avec un objectif bien réfléchi.

 R'PARLAK , Un brillant (robe) sujet, agé de 8 ans, calme sous la selle, grand, 165 cm, dans une attitude typique

parlak-apres-60.gif

A LIRE ABSOLUMENT : NOTRE ETUDE COMPLETE CI-DESSOUS, un pavé, mais dans lequel nous avons tenté de regrouper la majeure partie des informations factuelles et de les mettre à disposition.

 

 

TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LE CHEVAL D'OR,

L'AKHAL TEKE EN FRANCE OU AILLEURS

 

PARTIE 1

Avertissement : j'ai publié des photos qui sont peut-être protégées sans que je le sache, je n'ai fait aucun commentaire désagréable ou inadéquat concernant les personnes ou chevaux pouvant être touchées par les photos, néanmoins ces photos seront retirées sur simple demande par mail effectuée sur e.mayaux@orange.fr

Second avertissement : certaines personnes pourront être choquées ou se sentir personnellement visées. Ce n'est pas le cas. Cette enquête a été réalisée à partir d'éléments factuels, chiffrés, écrits (et tout est loin d'être publié). Le but n'est en aucun cas de démolir ni de promouvoir qui que ce soit, j'ai travaillé pour le compte d'un interlocuteur Russe inquiet pour lui-même et ses pairs. Si pafois, ces 4 articles font transpirer une forme d'humeur, c'est que je n'estime pas avoir été légitimement informée moi-même avant d'entrer dans le monde des Tékés. Si il venait l'idée (saugrenue) à quelqu'un de vouloir attaquer pour protéger son image, sachez qu'un certain nombre de précautions ont été prises, ceci dit cela ferait une publicité étonnante au sujet ....

Ata Khan mon doux ami, je t'ai quitté hier.Toi et les tiens, Illiade de Garrigues et Gambad, vous êtes partis sous d'autres cieux chez d'autres futurs cavaliers ou éleveurs. C'est que le moment est venu .......

ak-rond-de-longe-mouvement-03-1.jpg ATA KHAN D'AKHAL, 6 ans cette année

SI vous cherchez des informations sur le mythique cheval d'Or, il est probable que, comme moi, vous allez tomber sur 2 ou 3 pauvres forums, le blog d'ATF(l'assoiation de gestion de la race) et les 2 ou 3 sites des principaux éleveurs Français, puis quelques films et photos russes ou turkmenes et enfin d'innombtabes magnifiques photos de "cartes postales" sur lesquelles jouent, galopent ou friment des chevaux libres et nus, en pose ou au galop, dans une nature sauvage.

Puis, en cherchant bien vous allez tomber sur mon "rapport d'étonnement", blog d'ATF, consulté des centaines de fois, celui que j'ai écrit lorsque je t'ai acheté, toi mon Ata Khan, toi et les autres, R'Parlak, Kanel, Illiade et Gambad, faisant de moi finalement l'un des plus gros propriétaires privés d'akhal tékés de France.

C'était le rapport de quelqu'un qui cherchait à comprendre, à comprendre pourquoi le "Téké", le somptueux et magnifique Téké, ne se développait pas plus.

Comme d'autres amis éleveurs, je me disais qu'il fallait saisir la "niche", le "créneau" pour développer cette race méconnue. Je me posais alors 1000 questions :

  • Pourquoi ne s'est-il pas plus développé dans le sport ?
  • Pourquoi n'est-il pas cheval de courses en France comme en Russie ?
  • Pourquoi n'est-il pas aux premières loges en endurance ?
  • Pourquoi la performance d'Abzent (dressage jeux olympiques années 60) ne s'est-elle pas répétée ?
  • Pourquoi est-il si cher ?
  • Qui est-il ? Caractère, Caractéristiques physiques, etc...
  • Pourquoi je trouve si peu d'infos sur le web?

Je vais tenter de répondre avec le plus d'objectivité possible à ces 1000 questions, pourquoi : car n'étant plus éleveur ou propriétaire, ne faisant plus partie d'ATF, je suis libre, libre comme l'air de completer ce trou manifeste dans le web Français !

1 Premières découvertes

Comme beaucoup de jeunes cavalières (et moins jeunes), le cheval d'Or offert à notre président de la république m'a fait rêver !

Résultat de recherche d'images pour "image cheval d'or"    Beau ? Non, somptueux !!!

 

Une robe éclatante, une ligne d'une élégance rare.

Ancienne cavalière de courses hippiques (de 1981 à 1991), j'affectionne les pur-sangs, c'est donc assez naturellement que je m'intéresse à la race

Dans quel journal ai-je trouvé "Mon" article complet, était-ce cheval magazine ou cheval pratique ? L'akhal téké présenté par Héloïse Ghirardy en Lorraine et quelques propos très rassurants : un caractère aussi doré que la robe, polyvalent, d'une loyauté exceptionnelle quand elle est acquise, photos à l'obstacle et autres belles photos, dont l'éleveur sur son étalon Ata Gush : le journaliste n'en finit pas de dépeindre un cheval merveilleux (et confortable qui plus est : c'est très vrai !)

  • La Russie en a fait essentiellement un cheval de courses hippiques
  • Le Turkmenistan, berceau de la race, idem
  • L'histoire veut que Staline ait cherché à l'éradiquer lui le merveilleux cheval, compagnon des rebelles qui circulaient et faisaient la guérilla à dos de téké.
  • Autres jolis récits de cavaliers solitaires ayant parcouru de grandes distances.
  • Et puis Abzent, célèbre Téké qui se pète les jeux olympiques en dressage !
  • Enfin 2 ou 3 forums faisant étant d'un cheval "pété de sang", foutu parfois bizarrement, cher à l'achat.

Bref, je pense que je tiens peut-être mon futur compagnon d'endurance, loyal, polyvalent, léger, coursier léger aux pieds de velour

2 Premier achat

Faites moi penser à scanner la facture. Ca c'est un souvenir .....

Je me souviens d'un jour où l'éleveur avait ralé, j'avais parlé d'Ata Khan sans citer l'affixe, ATA KHAN D'AKHAL, bon, je vais tacher de ne pas oublier de rendre à Jules ce qui appartient à César ....

Le journaliste avait merveilleusement évoqué cette éleveuse de Lorraine, sans aucune autre référence précise, j'avoue que je fais un peu vite, me voilà chez elle dans un charmant petit coin. Elle me présente Ata Khan, Yearling, CHampion du monde me dit elle, modèles et allures des yearlings akhal tékés (je précise tout de même) : il a tout gagné. 15.000 euros à vendre (Ouuuuffffff! Mais bon, ma tante d'Amérique est morte, donc je suis riche).

Il est ..... charismatique : le regard droit, un oeil bleu, les oreilles petites et élégantes, mobiles, d'un modèle strictement harmonieux, des allures légères, un dos parfait. Il est le plus beau des fils d'Ata Gush, l'étalon tête de liste Français (il faut dire qu'il n'y en a pas 50 à l'époque) - je me pose tout de même une question : ata gush est vieux et il mourra quelques années plus tard : pourquoi Héloïse ne garde-t-elle pas le plus beau de ses fils ???? (là je n'aurais que des réponses supposées, mais j'en aurai)

J'ai 45 ans, j'ai envie de me faire vraiment plaisir, peut-être pour la première fois de ma vie, je ne compte pas.

Prix d'achat : on vous dit à ATF (association de la gestion de la race) que les tékés sont rares et que ce qui est rare est cher, comptez entre 6 et 8000 euros, mais ce n'est pas cher, en allemagne c'est plus proche de 12 ou 15000 et en Russie, ça monte ...... donc pas de souci pour revendre : c'est un INVESTISSEMENT. BOn .....

3 Les autres Tékés

Très vite je suis un peu frustrée : cavalière dans l'âme, je ne peux pas grimper mon ata khan, il a 18 mois .... Je paye pension à son éleveur pour qu'il bénéficie des meilleurs soins, je lui paye sa couverture, son licol (je veux dire qui me sont facturés, mais qu'il a sans doute du les détruire entre temps), soit 250 euros par mois au pré/paddock/Boxe les mauvais jours. DOnc j'en parle à Héloïse qui me propose R'Parlak pour l'une de ses clients qui divorce (je crois) est dans la merde et vend son cheval de selle (6 ans) 8.000 euros. Second investissement.

Parlak est Beau, Gentil, Facile en promenade, il fera la joie de tout le monde. Mais il n'est pas que ça, c'est ce que nous verrons après.

Puis viennent les autres relations du petit monde des tékés et Dominique Chauvet, qui ne "travaille plus" avec Héloïse (dans le monde du cheval, traduisez qu'elles sont à priori fachées après une collaboration de quelques années) et je me paye la suite de ce qui devait être ma souche d'élevage : Kanel, Illiade et Gambad, pour des raisons perso je garde Illiade et Gambad, Dominique reprend Kanel.

Les juments arrivent à l'âge de 4 ans en moyenne

Ce qui va me permettre de voir évoluer les tékés et de surveiller à la fois :

  • Leur croissance
  • Leurs besoins
  • Leur caractère
  • Leur éducation
  • Leurs capacités sportives ou autres

Et le rapport qu'ont avec eux les différents professionnels qui les cotoient, comme le maréchal ferrant par exemple.

5 Tékés, ce n'est pas la France entière, mais croyez moi, pour une ancienne professionnelle qui a dirigé une agence de courtage de chevaux de courses hippiques et ait eu la joie de posséder de très grands gagnants à Auteuil comme Haut-Plessis, c'est assez suffisant pour se faire une idée.

C'est donc à la tête de 5 tékés, tous jeunes et plutôt sympas que je propose à Jean de Bannes, Président d'ATF de faire un "rapport d'étonnement" correspondant à celui que réalise un jeune ingénieur qui rentre dans une entreprise sans la connaître et disposant encore de sa capacité à "s'étonner" ! Je métonne en effet, que ce cheval ne trouve pas plus d'amateurs et ne soit pas plus présent dans les manifestations sportives et je m'étonne de sa réputation de cheval difficile "pété de sang", "foutu à l'envers", etc....

Très franchement, vu la gentillesse des miens, je mets ça sur le compte des statistiques : peu de chevaux, peu de chance de les voir sortir en sport. Sauf que mes tékés sont de toute façon bien trop jeunes pour faire quelque estimation que ce soit.

Premier enseignement : le Téké est tardif ! Il acquiert sa maturité définitive vers 6/7 ans. Jean de Bannes me le confirme, il est loin d'avoir tout dit à 4 ans. Tel le bon vin, il se bonifie. Je n'ai donc encore rien vu ni compris

4 Premiers commentaires des pros qui viennent les voir !

  • Non mais t'as vu comment il est foutu ? (le dos est en général long et très mobile, d'ailleurs ils savent très bien se tortiller sous la selle)
  • Cédécons (ça c'est Fred, mon maréchal, il ne s'y est jamais fait) ..... Faut dire qu'Illiade à 9 ans le fait encore ch....r quand elle décide qu'elle n'a pas envie.
  • On dirait un cerf ! Manque que les cornes (encolure donnant l'impression d'être montée comme sur un cervidé)
  • Casotepas (ça ne saute pas) ! (copain qui fait du CSO)
  • Canapasdepieds (c'est tout de suite boiteux, copain qui fait de l'endurance)

Là je vais vous dire : je suis plus futée que tout le monde et j'ai tout de même décidé que j'allais tout faire avec mes merveilleux/loyaux/compagnons/polyvalents/confortables vantés par le journaliste revenu de la forêt enchantée de Lorraine !!!! Je vais tous leur donner tort que je pense en bonne prétentieuse acharnée que je suis.

Je fais des articles pour ATF, je m'acharne, pars en randonnée, dresse et forme les effectifs. Et réussis mes premières qualifications avec Illiade sur 20/40/60 km sans boiteries (faut dire qu'elle a été éduquée dan le haut jura sur des randos de 150 km, donc largement au-dessus des besoins de ce type d'épreuve pour débutant)

5 Suivi des performances Françaises

Le temps passe, je finis tout de même par métonner d'un tas de détails dont nous allons reparler, mais voyons la performance du téké qui a été le plus loin en endurance : Darkush

2012 (extrait ffecompet) :

27/05/12 201235052 IFFENDIC EN 5 Amateur 1 Grand Prix (90 Km) Philippe BENARD 1/15 Eliminé pour Métabolisme vetgate n°3 0,00  
  12/05/12 201256012 SILFIAC ENDURANCE EQUESTRE EN 1 Amateur Elite (130 Km) Philippe BENARD 5/6 Forfait 0,00  
  18/03/12 201256018 GUEGON EN 1 Amateur 1 Grand Prix (90 Km) Philippe BENARD 9/11 Eliminé pour Boiterie vetgate n°3

0,00

 

 

Curieusement, ce cheval ayant été en vente, j'avais regardé ses performances, assez surprise du nombre impressionnant de boiteries et éliminations visibles sur le site de ffecompet. Aujourd'hui il n'en reste pas de trace sauf sur l'année 2012. Que s'est-il passé ? Erreur lorsque j'ai regardé le site ou synthèse de carrière dont ont élé éliminées les épreuves non représentatives ? Serais-je tombée sur la mauvaise capture d'écran ?

Tapez ffecompet, puis recherche cheval, puis performances .... Faites le pour tous les tékés de France, en passant par la case frères et soeurs, ils ne sont pas nombreux. Vous obtiendrez rapidement toutes les performances sportives et gains des tékés en France en CSO / Dressage / Endurance

C'est ce que j'ai fait cette année. La crise économique menaçant les finances des éleveurs de chevaux qui ne présentent pas les meilleurs candidats, il fallait que j'en ai le coeur net : je suis donc partie à la chasse aux résultats comme je viens de vous le décrire.

Pourquoi ?

Parce que si jélevais, il fallait que je puisse revendre ..... hors le cheval juste élégant et sympathique à 8.000 euros de moyenne en France, c'est à peine difficile, il me fallait en savoir plus sur ce qui pouvait justifier un véritable développement économique. Voilà donc ce que j'ai obtenu sur ffecompet :

A venir : gros travail de récupération en cours, le meilleur du téké en France pour vous aider dans vos recherches : dans les jours à venir : 8 pages de compilations de statistiques précises sur qui a fait quoi en comparaison à d'autres race : tous absolument tous les points de comparaison (15 heures de travail)

PARTIE 2 : JOURNALISME D'INVESTIGATION, L'ENQUETE

A partir de maintenant et pour les jours à venir, vous allez assister à une véritable enquête d'investigation dans le minuscule milieu des chevaux de pur sang akhal tékés, vulgairement appelés les Tékés ! Et vous allez enfin savoir qui ils sont : les chevaux, l'association, les éleveurs, les propriétaires, bref : je pars en enquête sans l'accord de personne, mes sources seront tenues secrètes et nous allons ôter le mystère pour le plus grand plaisir des amoureux du cheval ! (36 personnes interrogées ou écoutées en tout sur 3 mois de travail)

Début de l'aventure, ATA KHAN A 18 mois, il vient de se récupérer quelques jolis titres en show contre ses pairs, il est très beau. Je me fais expliquer que ces chevaux rares et qui ont failli disparaitre n'ont pas de prix, et que je participe ainsi à leur sauvegarde. J'y crois (ce qui prouve que malgré mon grand âge j'ai encore une certaine dose d'innocence)

Riche moi ? Non, pas du tout, j'investis dans un futur étalon pour monter une petite souche d'élevage. A l'association de gestion de la race, il m'est expliqué que nous avons l'avenir devant nous, notamment sur le plan sportif, tout restant à faire. Ce second point est d'ailleurs tout à fait exact et encore vrai de nos jours.

Je le paye 15.000 euros à son éleveur qui exige une bonne grosse partie de la somme en espèces (pour une raison que j'ignore), mais ce détail figure sur la facture (que je vais scanner)

Fin de l'aventure : ATA KHAN est revendu à l'âge de 6 ans, il s'est avéré Stérile en tant qu'étalon, a été castré et est resté d'un caractère ombrageux. Mes amis éleveurs me disent qu'il faut que je me retourne contre son éleveur, ah oui .... des années plus tard ...... Non. D'ailleurs j'ai une idée de la raison, mais pour le moment l'enquête démarre.

1 La véritable histoire du Téké

Berceau : Turkmenistan, mais présent en Russie

Historiquement il est ce qu'on appelle un cheval de prestige, de courses et de raids guerriers. SOit de longues marches au pas et quelques courses rapides et courtes. En courses hippiques il n'est pas mauvais du tout, comparable aux purs-sangs anglais qui courrent dans la Province Française.

Elevé dans un biotope d'origine climatique difficile, c'est un cheval qui génétiquement a une croissance longue et un physique de lévrier. Il est mur à 7 ans, parfois un peu avant, mais guère. Ses performances sportives comparées à celles des autres races en CSO et endurance en attestent lourdement sur le plan économique.

En tant que cheval de prince plus que de manant, il est élevé "dans du coton" pour de vrai et ce n'est pas un grand rustique. Les mauvaises conditions hivernales lui sont désagréables, acceptées si il reçoit une compensation alimentaire

Les vidéos et autres photos du pays font état d'un paysage aride, voire désolé dans lequel vivent des troupeaux de chevaux élancés et gracieux, mais dont le physique est réellement adapté au terrain.

Idées fausses répandues sur le net : on le dit sobre comme un chameau et en comparaison avec le PS arabe, anglais et même les races rustiques de demi-sang, il boit beaucoup, notamment en endurance où il n'est pas question de lui expliquer qu'il est sobre. Il vit au pays des chameau, mais ce n'est pas un camélidé.

Il n'y a pas grand chose à sauter au pays et le Téké n'est pas un grand athlète du saut d'obstacles, nous reverrons plus tard les chiffres très parlant des résutats sportifs

 

2 Le physique du Téké

Elancé, on parle de lui comme du cheval d'Or à la robe ultra fine et irisée

Mais seuls 5% des Tékés présentent cette caractéristique bien qu'on y trouve de jolies robes de couleur comme Perlino ou Isabelle foncé, etc....

On les appelle aussi les chevaux chauves car la crinière pousse peu. Il est de coutume de les tondre pour les présentations, toupet y compris. Ce petit détail sans grande importance est toutefois parfois gênant quand on aime prendre un brin de crins pour monter. Mais faut-il monter le Téké ? Vous verrez que c'est une bonne question car la plus grande part des photos présentées sur le net le sont sans cavalier. ...... si si : regardez !

On dit que son encolure est montée à l'envers et son dos trop long. Il est en revanche très souple et se met facilement en place quand il est d'accord. Son dos long et souple ne le dérange pas : il se tortille comme un chef ! Par contre c'est l'acheteur qui se tortille quand vous voulez le revendre et qu'on vous explique que c'est moche un dos long.

N'oubliez pas que les brillantes performances en show des tékés sont obtenues entre eux et non pas en comparaison avec d'autres chevaux dits de sang.

Son type très particulier lui confère néanmoins une élégance raffinée qui, si elle n'est pas utile à la monte, n'en présente pas moins l'avantage d'être admirable pour les amateurs.

Les professionnels du CSO et du dressage, ainsi que ceux de l'endurance rejetent globalement le physique du Téké, parfois sans même l'essayer. Il faut tout de même préciser que l'inclinaison de son épaule et de son bassin ne facilitent pas le passage au-dessus des barres en CSO et que son style semble déplaire aux jurys de dressage.

3 Tékés et courses hippiques en France

Interdit de courses. Point à la ligne. France Galop est très clair : seuls les purs sangs Anglais et à 95% anglais ont le droit de courir. Voilà, la messe est dite. Ayant fait partie du bureau de l'association de gestion de la race, j'ai bien proposé d'aller défendre la cause du téké afin de promouvoir son réel avenir et surtout sa rentabilité. Mais on m'a expliqué que non .... c'était un prestigieux camarade que seuls les Russes et les TUrkmenes courraient ... Bref ..... FOin de courses et restons entre nous dans les évaluations et mensurations par le VNIIK russe qui attribue à nos Tékés Français des notes de mensurations comme aux mannequins de chez Dior.

Le Téké n'est donc, en France, pas un cheval de courses. Les Russes viennent régulièrement le "mesurer" grâce à des compétitions de type modèles et allures et des "Grading", sortes de tournées d'évaluation qui permettent aux juges russes de gouter autant le bon vin que le téké Français. CHouette pour les viticulteurs.

4 Téké et représentation Française

Le Téké est géré par ATF, l'association longtemps dirigée par son PRésident Jean de Bannes et aujourd'hui l'éleveur Français la plus médiatisée, Héloïse Ghirardy, Affixe d'élevage d'AKHAL.

Le Président Jean D.B. a fait un remarquable travail afin que le Téké ait un vrai stud book Français et puisse s'illustrer en compétition et y être reconnu, se reproduire et se revendre comme cheval de race. La collaboration avec les Haras Nationaux a été positive. Ceux ci tirent toutefois la sonnette d'alarme : nos très petits effectifs de quelques centaines d'individus Français majorent le risque évident de consanguinité. (nous reparlerons d'ailleurs de stérilité)

Il existe d'autres associations car de nombreux éleveurs se sont fachés entre eux, l'éleveur d'Iliade de Garrigues et Gambad de Garrigues avait développé sa propre association, ainsi qu'Héloïse GHIRARDY du temps où elle était faché avec ATF

Ayant fait partie de toutes ces associations en signe de solidarité financière, j'ai eu l'occasion de les voir travailler. Dominique a notamment travaillé sur l'insémination artificielle (elle est médecin et s'intéresse donc à la partie plus scientifique de la chose), Héloïse était plutôt dans la vente de formations et d'auto-collants (et stylos et autres bijoux turkmenes). Grâce à Héloïse j'ai deux superbes tapis Turkmenes. J'adore. J'ai gardé les tapis. NOus reparlerons des formations. Ce fut vraiment intéressant et positif sur le principe.Quelques belles arnaques, nous en reparlerons aussi.

L'association ATF se réunit une fois par an à Paris, de nombreux membres ne pouvant pas venir, ils donnent pouvoir aux plus gros éleveurs ou aux membres du bureau ce qui facilite un vote rapide et sans grande difficulté décisionnelle. Nous reparlerons de ce fonctionnement associatif "à la Turkmène" (régime dictatorial basé sur un relatif culte de la personnalité, autour de son président et des chevaux servant de faire valoir)

Je précise qu'à ce jour j'ai démissionné des 3 associations, dumoins ai-je choisi de les oublier.

Les principaux débats d'ATF :

  • Le budget
  • La vente des produits à logo
  • Les frais de voyage dans les pays d'origine et la promotion du Téké à ce titre
  • Le quoi mettre dans le journal de l'association (qui fait quels articles)
  • La législation du stud book
  • 3 lignes sur les performances sportives (pas besoin de plus)
  • La réunion annuelle donne l'occasion d'inviter les Haras Nationaux qui y vont de leurs statistiques sur la reproduction (pas sur le sport, évitons de se facher trop tôt)

Le plus gros débat : Le Téké est-il un cheval de sport ou d'apparat ? Depuis mon premier achat, je n'ai toujours pas vu le débat aboutir, sauf pour moi perso : j'ai ma réponse.

Second plus gros débat : faut-il continuer de le vendre hors de prix, réponse général des éleveurs : OUIIIIIIII (Ils sont affamés), à quel titre : eh bien en tant que cheval rare et de prestige. Yessss ! En tant de crise, ça va le faire ..... Je vous raconterai bientôt une de mes amusantes conversations avec un ami éleveur de Téké ( mais vous ne saurez pas qui, par contre c'est un mec bien, je vous donnerai des indices)

5 Le caractère du Téké

J'ai tout lu sur le net. "Pété de Sang", super difficile, super loyal, passe partout ou nulle part, pied super sur ou pas du tout, etc....

J'ai donc interrogé de nombreux propriétaires, éleveurs, et je me suis auto interrogée. J'ai rencontré des cavaliers et fait monter mes Tékés, j'ai interrogé des pros, etc....

Résultat des courses :

Gentil en moyenne, buté comme une mule quand il a décidé qu'il ne passait pas quelque part. VOire craintif

Buté comme une mule : je pèse mes mots !!! Je me suis vue bloquée sur un parcours d'endurance car Iliade avait vu un chien, on a tout tenté... finalement pour ne pas perdre trop de temps, je suis descendue, puis remontée .... sachant que cette jument avait des centaines de kilomètres d'expérience en randonnée et que ce n'était pas du tout justifié ..... voilà, ça c'est le téké ! Ce chien là, il ne lui revenait pas ! Idem Gambad sur un gué ..... après en avoir passé des dizaines de toutes les tailles (Bresse et Jura : on a ce qu'il faut) ....

Loyal ? Non, sauf à lui-même et à son troupeau.Le Téké, c'est "Courage Fuyons" (donc le sens de la survie, ce qui dans son biotope d'origine est vital) Il est stressé et ne se fait donc que très peu confiance, guère plus en son patron. Par contre, en terrain connu et trajet habituel, c'est un amour ! Et là il est tout à la fois charmant et confortable, un galop rasant, des allures légères, attentif et fin dans sa bouche. Mais gare à vous l cavalier si vous l'emmenez dans une terre étrange qu'il n'apprécie pas ! Il devient discourtois .....

Pété de Sang ? Non ..... pur-sang calme, voire très froid en compétition d'endurance. c'est un Par contre son coté têtu, trèèèès têtu peut donner l'illusion d'un certain sang : pour faire demi tour à fond les gamelles, retour vers un lieu qui lui parle plus : chez lui.

Le pied sur : Sans plus ... En comparaison avec d'autres races : PS anglais, Arabe, Anglo, et même loisir (IRish cob par exemple), c'est plutôt moins acquis. Il semblerait qu'il ait l'entorse  facile en terrain miné : dans son pays, c'est plutôt la steppe.

Par contre, comptez sur une énorme amélioration de son caractère passé l'âge de 6 ans. Et surtout : il se plait en centre équestre, en boxe, au calme, en manège, en carrière, à se détendre de façon agréable en votre discrète compagnie.

TOUS les professionnels intérrogés semblent dire la même chose .... mais laissez moi garder ça pour moi, ce n'est pas très agréable. Ils n'ont surement rien compris à ce merveilleux cheval. Je parle de professionnels qui en vivent et qui connaissent et pratiquent plusieurs races en concours de type CSO, endurance, dressage à bon niveau, soit en aucun cas de niveau club ou limité aux jeunes chevaux et cycles libres. Les gens interrogés sortent tous en CI à plusieurs étoiles ...... Je reverrai plus loin dans l'article les causes profondes de ces jugements injustes.

Un ami professionnel avait il y a peu de temps les mots justes : c'est le cheval idéal pour le propriétaire qui n'en a qu'un seul à bichonner et aimer, et qui ne lui demande rien d'autre que d'être beau et agréable au boxe. Il le panse, il le gratte, il lui parle, il le monde parfois ou pas du tout et tout est bien.

Voilà pour le caractère : ce que j'en pense, ni facile, ni difficile et ce n'est certainement pas le principal reproche que je lui ferais !!!

Là, je me demande par où je continue : le monde des humains qui tournent autour du téké ou le monde du téké ? Tant de choses à dire ...

6 - Les pieds du Téké

Un chapitre pour les pieds : à cheval donné on ne regarde pas les pieds, pas de pied pas de cheval, etc.... il me semble donc important de causer des pieds !!!

Petits pieds de pur-sang, taille double 0 pour iliade et Gambad, triple 0 pour Ata Khan qui est resté petit.

Mes amis éleveurs de Téké ont tous eu des problèmes d'abcès au pied durant les hivers pluvieux qui trempent les prés ou les paddocks. La corne du Téké est génétiquement conçue pour du sec !

Cette attirance pour le terrain sec les suit également en endurance ou, de toute évidence, mes deux juments exècrent la boue glissante et le terrain lourd.

Les pieds du Téké sont donc plutôt peu rustiques, voir fragiles.

L'aptitude du téké à se débrouiller en très mauvais terrain est quelconque.

La paroi est fine et il est facile de le serrer en plantant les clous à peine haut : vite boiteux le téké apprécie un maréchal fin et méticuleux. La sole n'est pas très résistante et les cailloux coupants et autres méchancetés du haut-jura sont peu appréciés.

Le Téké est donc un précieux qui regarde où il met les pieds et n'hésite pas à éviter soigneusement tout ce qui le gêne. Il a le pied sur en bon terrain. Lorsqu'il panique, il se marche potentiellement dessus et les blessures ne sont pas rares, R'PARLAK a raté son unique endurance en se blessant le pied dans le van ..... Iliade en a fait autant, mais j'ai pu rattraper le truc.

Ayant fait voyagé des centaines et centaines de chevaux, je n'ai jamais autant protégé ceux-ci que les tékés : cloches, bandages ET protections de transport, avant et arrière, bandage de repos autour de la queue + protection de queue et même tapis de protection en mouton sur la paroie centrale pour éviter les blessures de hanche .....

Précieux cheval vous dis-je .......

A contrario il voyage parfois très bien sans la moindre protection, sauf si vous lui expliquez que vous partez en compétition ! Juste pour vous embeter ! Na !

7 - Le dos du téké

Le dos fait fuire les professionnels du Selle Français : dès qu'ils voient un téké ils vous dise qu'il a mal au dos. C'est d'ailleurs faux. Ce dos souvent long et mobile n'est pas pour autant une source de souffrances.

Mais il se tortille, très adroit pour échapper l'arrière main quand vous pensez tenir l'avant main et vice et versa.

Le dos semble donc au service du caractère. Mais si le dos est souple, ce n'est pas le cas du caractère par contre. Têtu vous dis-je.....

Le dos est donc très apte à passer les barres ! Sauf que ce n'est pas le dos qui fait obstacle à l'obstacle (sans mauvais jeu de mot) : nous en reparlerons !

Le Téké est mobile et peut "engager" sans que ce dos long ne soit une difficulté. Mais il a tendance à se mettre "sur les épaules", façon pur-sang anglais. Et si les amoureux de la race prétendent que le Pur sang anglais en descend ils ne vont pas apprécier malgré tout que je lui fasse les mêmes reproches. Le Téké étant froid, il faut, malgré son apparent sang le monter avec beaucoup d'influx et de jambes pour l'équilibrer ..... sinon il s'étiiiiire ........

A CE NIVEAU, VOUS AVEZ DEJA CONTACTE UN ELEVEUR QUI REPOND : "Mais c'est n'importe quoi" elle s'en sort pas alors elle critique les chevaux" looool !

Savez vous pourquoi les éleveurs de tékés ferment leur gueule ? Parce qu'ils ne vont pas vous expliquer que leurs chevaux ont des défauts à un prix pareil !!!

A 18 ans je chevauchais des chevaux qui valaient des millions de dollars pour Daniel Wildenstein chez Jean Paul GALLORINI, à 22 ans je tenais une entreprise de courtage de chevaux de courses hippiques et à 25 ans mes chevaux gagnaient de grandes et belles courses et j'en montais moi-même ...... je me suis fait les 4 ans à Uzes en endurance pour mes 48 ans et les 90 km des 6 ans avec un podium à 46 ans ..... Alors laissez tomber le problème de niveau et de compétences. J'aurais préféré : c'eut été plus simple à gérer, mon incompétence, que des compagnons mal choisis ....

AUCUN ELEVEUR DE TEKE,AUCUN AMI DE LA RACE NE VOUS CONFIRMERA CE QUE JE VOUS DIS CAR IL NE VA PAS SE TIRER UNE BALLE DANS LE PIED, LA LOI DE L'OMERTA FAIT DES RAVAGES ET JE VAIS Y METTRE UN TERME !

8 - Le Téké et le courage (préambule au sport)

J'avais acheté des tékés pour faire de l'endurance. TOut le monde en parlait : c'était, selon les tenanciers du bar "au joyeux téké" le futur concurrent du pur sang arabe. SI seulement ....

Bien que n'ayant eu que peu de temps pour monter en compétition, mes quelques sorties avec une demi-sang arabe à 3 sous et une pur sang à guère plus m'avaient confirmé ce que tout le monde me disait : 20/40/60 km, c'est fastoche ! Epreuves d'apprentissage pour débutants. La vraie endurance ça commence à 90 km vitesse libre ! Avant, n'importe quel couillon peut faire.

Eh bien j'ai changé d'avis. Grâce au téké ..... On le dit plein de sang. Mais seulement pour faire l'andouille quand il est joyeux. Au travail le téké est froid, trèèèèès froid. En 20/40/60 j'ai usé mes pantalons, attrapé des bleus aux jambes, usé la foufoune sur la selle à force de pousser. Ca le fait braire de travailler à 12/15 : il n'en voit tout simplement pas l'intérêt. Je ne suis pas la seule à le dire. Et encore, moi ça ne boitait pas. Lessivée à l'arrivée, j'ai renoncé : il me fallait une assistance rien que pour me soulager de cette fatigue à pousser un cheval qui n'avait tout simplement pas envie de faire un effort.

C'était un exemple. QUi m'a été donné car j'ai comparé, sans le vouloir, le téké à l'arabe. Mauvais plan (pour le téké). Sauf coté confort, le téké est aussi confortable que l'arabe.

Mais coté courage, c'est bien là que ça pêche ! Le téké est un animal raffiné et plein de bon sens : pourquoi se fatiguer pour rien alors que son principal travail est de briller par sa beauté ?

IL n'aime tout simplement pas les efforts : en randonnée il est vite très froid, pour ne pas dire tire au flan, en dressage il passe dessous ......, à l'obstacle, si il peut aussi (enfin là je blague) et il a très peu de problèmes de craintes en extérieur dans le sens du retour à l'écurie. Bref : il n'aime pas le boulot.

Arrivée des 60 km à Chadieux l'automne dernier : les deux juments sont en pleine forme, nous un peu moins, on a poussé pendant 60 km

Chadieu arrivee 60

Avez vous déjà monté un champion ? Pas forcément, c'est une chance rare. J'ai eu cette chance. Et même ma modeste Poésie de Vannand, gagnante sur 90 VL était déjà excellente. Bref, un champion cheval est un cheval sérieux, concentré, courageux et volontaire ! Il a le sens de la compétition !

Le Téké se fout de la compétition en moyenne. Il est hableur, frimeur, joyeux, et il aime la vie, mais il n'aime pas les efforts. Ceux-ci sont réservés à la fuite en cas de nécessité. Tous les cavaliers de compétition expérimentés ayant fréquenté des chevaux de bon niveau ET des tékés disent la même chose : il n'est pas courageux.

Peut-on lui reprocher ? Certainement pas, le courage qui permet l'utilisation d'un cheval est une notion humaine. Le cheval a pour objectif d'être nourri, à l'abri des prédateurs et de la douleur. Le reste est une affaire d'hommes, on ne peut absolument pas lui reprocher ce trait de caractère.

9 - Le Téké dans le spectacle

Sur une pas mauvaise affaire : il a le sens de la démonstration ! Il adore être beau ! Il sait faire des tours, il sait être tout simplement un merveilleux séducteur ! Il peut même en devenir sérieux au boulot !

Résultat de recherche d'images pour "cheval akhal téké jeux olympiques" Une aptitude naturelle à frimer ! BOn pour le spectacle !

Bon pour le spectacle = bon pour le show d'où un grand nombre de compétitions de modèles et allures entre tékés.

10 - Le téké en dressage

Abzent nous a laissé le gout du challenge et le souvenir d'une exceptionnelle et rare réussite : jamais renouvellée ! QU'est-ce que j'ai pu rire quand j'ai vu Jean de Bannes ressortir Abzent des vieux cartons ! Y'en a qu'un, alors forcément, on en cause ....

1962 ? ou 1960, peu importe ..... ça commence à dater ....

Alors le problème, voyez vous, c'est que le cheval de dressage d'aujourd'hui correspond à des critères physiques (recherchés par les jurys) qui ne sont pas du tout ceux des tékés !!!

Même mes comtoises d'attelage (90 cm, si si)

Le Téké n'a pas, à ce jour et en international, apporté la preuve de son attirance ou aptitude pour le CSO / Hunter ou concours complet !

 

Résultat de recherche d'images pour "cheval akhal téké jeux olympiques"

Regardez l'attitude de ce grand et élégant téké.

POur une jolie photo un obstacle décoré et un petit x qui précède une petite barre qui doit bien effleurer les 80 cm ..... Bref : du gâteau ! Le geste n'a pourtant rien d'élégant, lui : les épaules ne montent pas, les hanchent trainent et le cheval fait l'effort mini.

Gambad 01

Gambad de Garrigues à l'obstacle : lamentable ma pauvre chérie : elle ne lève pas les épaules et fait le minimum syndical pour passer de l'autre coté.

Notez que n'étant pas une spécialiste du CSO, je n'ai pas préparé moi-même cette séance, mais me suis faite aidée d'un ami dont c'est le métier.

Je parlerai statistiques plus tard, mais les gains moyens du téké en sport sont de 14 euros sur toute sa vie en France.

Il ne s'agit pas de le critiquer, mais simplement de ne pas embaucher un opérateur radio pour faire la cuisine ou un cuisinier pour faire le jardin !

N'achetez pas un Téké pour faire du CSO, sauf si vous voulez briller en catégorie club avec les gosses qui sortent les poneys de 18 ans, les champions rapés ou naviculaires et se font des échanges de décos pour leurs portes de boxes !

12 - Les qualités du Téké

Avant de partir me coucher (je continuerai l'information et à lever l'omerta lundi), je vais tout de même dire ce qui me semble bien chez le téké

1°) Il est confortable, très confortable, des heures dessus au galop on resterait ou au trot et même assis

2°) Il est élégant : quoi que vous pensiez de son style, il est élégant ... il porte smoking, même dans la boue

3°) C'est un bon cheval de courses hippiques contre ses pairs (dommage qu'en France on ait pas le droit de le voir sur un champ de courses officielles)

4°) C'est un bon cheval de show, il se présente volontiers et développe de très belles allures élancées

5°) Il est léger, aérien, en toutes circonstances

6°) C'est indiscutablement un gentil cheval, sociable aussi, également au pré avec des congénères

7°) Un modeste cavalier peut être très heureux avec son téké si il ne lui demande pas la lune

8°) Un modeste téké peut rendre un cavalier très heureux si ce dernier a l'élégance de viser la retraite et le calme dans la courtoisie et l'élégance de la communication avec son équidé

9°) C'est à mon sens un très bon cheval de manège et d'apprentissage

10°) Managé dans le calme il apprécie autant le boxe que le paddock ou le pré (mais il ne raffole pas de l'humidité)

11°) Il peut manger beaucoup sans grossir (quelle chance !!!) et il peut maigrir facilement (double chance !!!)

12°) Il possède une bouche fine et délicate qui permet de communiquer avec finesse (il n'apprécie d'ailleurs pas la violence), les aides peuvent et doivent être discrètes

13°) Il est le compagnon calme des femmes car il apprécie une monte sans force physique et sans excès d'aucune nature. Une adolescente pourrait donc être très heureuse à dos de téké : beau, aimable, spectaculaire, crinière facile à démêler. Il adore être bichonné

14°) Amateurs d'épreuves de modèles et allures et autres mesures, reconnaissance de type Elite1, 2 ou x : soyez ravis, il vous comblera d'un savoir faire séculaire, cheval de Prince il sait à quel moment précis jeter ses feux et briller telle une étoile !

15°) Galoper comme un roi à la cérémonie d'ouverture des Jeux Equestres Mondiaux : merveilleux rappel de ses steppes originelles où rien ne saurait se dresser entre lui et le paradis ! SI en plus ses cavaliers et cavalières revêtent l'habit de cérémonie et entoure son coup de bijoux renvoyant le soleil, alors vous saurez qu'il vaut bien un royaume (surtout celui de votre compte épargne d'ailleurs).

13 - Le Téké, la Russie et Nous

Sujet d'actualité ! Lol !

Résultat de recherche d'images pour "poutine embrasse un cheval"     Un bien joli bisou .....

SI nos rapports diplomatiques actuels avec la Russie sont un poil tendus, les Tékés n'y sont pour rien ! Là-bas, ils sont considérés, choyés, culturellement importants et il s'agit sans doute du meilleur argument de vente ou de défense des gros éleveurs Français actuels (ça reste en général très modeste, soit moins de 10 poulinères) : si les Russes en font leurs choux gras, pourquoi trouverions nous à y redire .... alors quid des Tékés, des Russes et du rapport avec nous ?

1°) Les russes détiennent une sorte d'autorité sur le standard du Téké, cette autorité s'est formalisée sous la forme de jurys, de "grading", de mesures et de dénominations de type "Elite" comme dans toutes les races qui sont présentées en show et autres modèles et allures.

2°) Toute personne qui développe une autre idée du Téké n'est finalement pas reconnue

3°) Là-bas ils ont le droit de courir. (je veux dire en courses hippiques) et donc de se rentabiliser. L'Est a ses écuries de courses de Tékés, ses entraineurs de Tékés, ses jockeys de Téké, etc....

4°) Il parait qu'ils font d'autres choses, mais ça ne touche pas l'international (comme une sporadique activité de CSO), donc ça ne génère pas de reconnaissance des professionnels du CSO en France

5°) En Bref : soit on suit les dénominations et autres standards russes, ainsi que leurs instructions et leurs "compétences", soit on est nul. Ce qui demande pour commencer quelques notions de langue et de culture. Chaque fois que j'ai osé posé une question je me suis entendue répondre : "Mais les Russes .... ceci ou cela"

Alors je vais vous dire un truc super important : quoique les Russes aient tort ou raison, quoiqu'il se passe chez eux, quoi que ce soit là-bas: ce n'est pas eux qui vont payer les pots cassés ICI, en France, quand vous allez vous retrouver avec votre cheval dans vos petites mains et sans leur précieuse aide ....

Enfin il reste un second point trèèèès délicat : Les tékés de là-bas sont-ils les Tékés d'ici ???

Nos récentes importations suivies d'un développement discret n'ont pas abouti à une sélection définitive, enfin ce n'est pas possible sur aussi peu de temps. Mais lorsque nous nous sommes précipités là-bas (parfois directement avec le camion et les billets de banque) pour lancer une race que nous pouvions considérer comme une "niche" d'élevage très rentable (vu le prix de vente des poulains), il est évident qu'ils ne nous ont tout de même pas offerts leurs meilleurs produits aux plus bas prix !!!

Mettez vous à la place de l'éleveur Russe qui voit arriver une bande de couillons avec des espèces, un gros camion et une évidente méconnaissance de la race ?

C'est toute l'histoire de l'omerta qui est derrière ce démarrage tapageux sur fond de capitalisme à robe dorée ..... Car une fois que vous avez acheté 1 étalon et 5 poulinières (je ne vise personne, il s'agit d'un parmi plusieurs exemples), vous n'allez pas dans la foulée expliquer à tout le monde que finalement vous avez payé fort cher des produits qui ne sont pas si bien que ça.

Alors quid des Tékés à 20 000 ou 50 000 euros là-bas ?

1°) SOnt ils vraiment vendus à ce prix là ?

2°) Attention : un cheval de course rentable peut justifier un tel prix, mais pas un autre

Je reviendrai sur ce principe de niche d'élevage qui a fait la joie de certains et dont les présences médiatiques parfois tapageuses ne seraient pas dommageables si il n'y avait derrière quelques paquets de propriétaires malmenés à qui on explique qu'ils ont gagné le droit de regarder leur cher cheval sans le monter, surtout sans le monter...(anecdote en stock, je vous raconterai)

DOnc, foin de l'ultra compétence des juges Russes : ils ne vont pas payer vos frais à votre place !!!

chers amis des chevaux, je vais me coucher, il me reste encore des millions de choses à vous raconter : le fonctionnement d'ATF, le comment un éleveur vous vend un cheval de sport, le téké et l'argent, le Téké en Russie : est-ce le même ? Pourquoi l'omerta ? Les magouilles ....... les rêves perdus ! Les ambitions dévorantes en France, le pourquoi le téké en est là et comment, le téké en endurance et la chine, les fameuses statistiques sportives : toutes ! le pourquoi le téké est cher, mais au fait est-il si cher ? Qui est qui : le who and who du monde du téké, tout ça pourrait faire un film : Depardieu, le téké, Poutine et moi !

Ah : j'allais oublier et aussi les formations bidons et les bassesses matérialistes autour du téké, le dopage existe-t-il en compétition de type modèles et allures ou show, la délicate question de la stérilité, quid des tékés importés, lire entre les lignes des annonces de vente des tékés, le téké au débourrage, les légendes du téké et pourquoi l'omerta ?

Passez sur la Partie 2 : Le Téké, une niche peu confortable ....., la fin de l'omerta

La seconde partie va vous faire aller de charybe en scylla ... de Bassesse en bassesse ..., les Tékés n'y peuvent rien,

seuls les hommes sont en cause : Dallas au pays des Tékés

Saillie en main d'Ata Khan d'Akhal qui se révèlera stérile. Il était présenté à Poésie de Vannand pour faire du demi-sang akhal Téké, mélange souvent débattu : le Téké est-il un améliorateur ? Ce croisement était tenté pour apporter un peu de sang "sportif" à ma souche Téké et un peu de "calme" à ma souche demi-sang Arabe, le tout sur un modèle petit et compact apte à la pratique de l'endurance. L'échec de cette saillie aura été finalement "sagesse"

Saillie ata khan et poesie 01

1 Pour qui est fait le Téké ?

Car il convient de dire qu'il n'est pas absolument idiot de s'offrir un tel cheval si il nous correspond, c'est d'ailleurs le but de cette démarche : que ceux qui en fasse l'acquisition soient justement ceux à qui il va convenir : ils en assureront un développement harmonieux et viable financièrement dans l'avenir !

Le Roi est mort, Vive le Roi

randosalans-065.jpg

Que l'ancien Téké des obscurs amateurs d'argent fasse place à un cheval vendu ou présenté pour ce qu'il est dans de justes conditions !

Le Téké est un cheval fin et élégant appréciant la compagnie de l'homme, sociable avec ses congénères et se présentant naturellement bien. Il convient très bien aux amateurs de show et autres concours pour obtenir les mentions élites ou best in show, etc....

Il convient tout aussi bien à un ou une propriétaire qui aime le choyer, le panser, s'en occuper sans exigeance sportive ou équestre montée.

Son physique considéré soit comme ingrat, soit comme merveilleux (question de regard) peut faire l'objet d'un vrai travail de fond améliorateur : mettre les rondeurs et le travail des bonnes masses musculaire : là où il faut et comme il faut avec l'alimentation qu'il faut.

De là à dire qu'il est sportif, il ne faut rien exagérer

2 Le Téké est-il montable ? Ou la vraie question : comment ? Et quid de l'arnaque, ou est-elle ?

Ouiii, loool, bien entendu ..... ils le sont tous ! De là à dire qu'il est un cheval de loisirs et d'agrément, il y a une énooooorme nuance !

D'ailleurs un bon cheval de loisirs et d'agrément est infiniment moins cher, alors ne confondez pas vos objectifs

Pourquoi une telle méprise ?

Parce qu'une fois qu'un éleveur produit des tékés, il doit les vendre !!!! Et comment voulez vous qu'il dise à ses clients :

 "vous savez, question loisirs, ce n'est pas le meilleur, question sport non plus d'ailleurs, par contre vous allez voir comme il présente bien"

Non non non ....

Alors je vais vous dire ce qu'on m'a dit à moi (et qui ait eu la bêtise d'y croire car j'ai un tempérament assez novateur, donc j'ose (et là bravo !!!) :  l'ARNAQUE !!!

C'est un cheval sobre et endurant, d'ailleurs dans son pays il est précisément reconnu pour ça (faux d'ailleurs, il est exclusivement reconnu sur les hippodromes), et puis vous allez voir, il peut être utilisé en Trec (ah bon ? QUid des performances ?), en mention cheval de loisirs (à ce prix ?, grand en plus, allez monter et descendre 20 fois par jour sur un machin qui remue et qui fait plus de 160 cm au garrot sans un poil de crin), d'ailleurs en endurance il a été jusqu'à 130 en 2012, avec le peu de sujets qui travaillent, c'est une sacrée performance (faux : ils se plantent presque tous passé 60), et vous voyez là : la mère : elle a un sacré tempérament, une force de la nature, et son père, c'est un Warrior ! Et si vous voulez un cheval d'endurance, eh bien on peut même faire un croisement sur mesure, tout est permis et vous réservez le petit à la conception (6000 euros dans le ventre après saillie) : d'ailleurs c'est l'ancètre des pur-sangs Anglais (non, à priori les 3 étalons de départ étaient arabes) et c'est un améliorateur de race (reste à prouver, il n'y a aucune trace de sa génétique hors mis quelques rares sujets de l'est de la Turquie ramenés par quelques soldats d'élite.)

Je continue : le temps passe, les emmerdements arrivent, le dialogue continue :

"Comment il maigrit ? C'est que tu le nourris mal" (on se connait mieux l'éleveur me tutoie) ...... J'ai juste 14 fois plus d'expérience que l'éleveur dans ce domaine, mais je n'ai effectivement pas compris que le Téké ne se nourrit pas comme les autres pour ressembler aux autres Purs-sangs

"Ah, pour les pieds (ultra fragiles en mauvais terrain) : j'ai un super maréchal, tu veux qu'il aille ferrer chez toi ? (je suis juste 250 km au sud-ouest du Monsieur spécialiste) Parce que lui il a une solution, il suffit de mettre tu sais ce produit de chez untel, ça fait une plaque noire et souple sous la sole et alors là tu peux galoper dans les cailloux, ça ne bouge pas""

Précisons tout de même que cet éleveur ultra culottée ne représente absolument pas la majorité des éleveurs de Tékés qui font ce qu'ils peuvent pour présenter des produits ad hoc.

Je continue :

Ecoutes : si ça va pas, j'ai la solution, tu regardes les annonces et tu trouves un moniteur au chômage qui te donne un coup de main pour sortir tes pouliches ensemble (seules les jeunes tékés sont frileuses), et moi je réponds : "attends, j'ai pas les moyens" et l'éleveur continue "mais il faut que tu te donnes les moyens, moi j'ai trouvé des jeunes cavalières qui sont toutes contentes de pouvoir monter gratos des superbes chevaux et en échange ils sont travaillés"

Bon, à ce niveau, je fais le total de mon addition :

Maréchalerie spécialisée et techniques toutes les 6 semaines = plus de 200 euros, c'est un fait, c'est efficace.

Alimentation : je protéine et améliore : j'obtiens de superbes résultats, avec un surcout de 180 euros par mois et par cheval

Travail : Je me paye un copain moniteur au chômage (y'en a) et on sort à deux : Ouuuufff, respiration, les pouliches progressent et en plus c'est sympa : ça me coute 500 euros par mois.

TOTAL du régime compétition endurance pour un travail sérieux : sur 3 chevaux je dépense environ 1.000 euros par mois au total pour que tout soit bien.

Résultat de recherche d'images pour "image courses de chevaux akhal tékés" Courses en Asie centrale : paysage typique de steppes arides et de courses plates

OUI, le TEKE est montable, mais ..

  • Ce n'est pas le meilleur en cheval de loisirs (en tous cas en rapport qualité prix)
  • Ce n'est pas le plus adapté en endurance (l'arabe semble avoir factuellement plus de gains)
  • Ce n'est pas le plus contextualisé en TREC (pas trop trouvé grand chose)
  • En CSO nous verrons qu'il existe des races vraiment plus spécialisés, idem en dressage, hunter, concours complet
  • Il est exclu de l'attelage (j'insiste, c'est dangereux)

Quoiqu'on vous en dise.

TOut travail sérieux d'adaptation de votre part risque de vous couter un bras. Autant tout de suite acheter le cheval correspondant à vos objectifs. Quant à l'éleveur arnaqueur, je n'en ai pas fini avec cette personne.

3 Le récit d'une arnaque

Je vais tacher de garder l'anonymat des interlocuteurs. Pour ne pas faire passer le propriétaire pour un couillon (ce pourquoi l'éleveur l'a pris d'ailleurs)

2010, il achète son poulain, à la même époque que moi le mien, c'est un peu comme ça qu'on s'est repérés

L'éleveur qui tente de me prendre par l'égo me dit : c'est quand même pas comparable, le tien est vraiment clairement un warrior comme son père, super dominant !

Le temps passe.

Ce propriétaire vient un jour récupérer son cheval puis le met au travail chez une professionnelle  (se rendant compte tout de même que lui n'en ferait pas rand chose tout seul: il est à peine cavalier débutant) qui n'en fait pas grand chose de mieux que quiconque, subissant pas mal de basses attaques de communication de la part de l'éleveur, il finit par "comprendre" que son cheval ne fait rien car il est MAL travaillé : un grand incompris ! Bref, il le reprend et le place en pension travail chez l'éleveur qui, on a bien compris, avait trouvé quelques petites minettes qui montaient ses effectifs et courraient chez un coach une fois par semaine pour affiner le boulot !

Un jour J'avais l'éleveur au téléphone (ne comprenant toujours pas pourquoi tout merdait : l'association de gestion de la race, les chevaux, les résultats, etc.....) et elle me dit " Tu te rends compte, ce con, il voulait monter son cheval, non mais quelle idée ! Je lui ai dit : mais si tu veux te tuer vas y !!! " (c'est vrai que le proprio est quasi débutant à : cheval, mais lui avait-elle dit, quand il l'a acheté, qu'il ne serait question que de le regarder ????)

Attention : vous ne savez pas de quel poulain je parle, donc ni de quel éleveur et ni de quels chevaux ! Restons courtois, il s'agit d'une personne y .....

4 Où en est-on ?

A ce niveau, vous le voyez :

  • Ca fait déjà 3 ans (en tout je mènerai cette expérience durant 5 ans) que je rame sur les tékés, appelle à droite et à gauche, me décourageant, dépensant un bras, me remettant en question de partout (alors que jusque là je n'avais que de jolies satisfactions).
  • Ne croyez pas que je sois aigrie, furieuse ou en train de me venger !
  • Non pas du tout ! Ni même que je règle mes comptes.
  • Le Téké n'y serait pour rien et lui faire payer l'addition serait stupide.

Mais il ne faut plus que d'obscurs idiots, naïfs, nouveaux venus et riches imbéciles achètent une salade pour une carotte ou une carote pour un poireau !!!!! Et c'est tout

Car dans ce monde en crise économique, toute arnaque prolongée détruira ce qui reste d'économie pour tout le monde !

La vitesse du l'Akhal Teke. Démonstration du Téké aux Jeux Equestres mondiaux, au galop et en habits de lumière, ça va de soi

Et tous les chevaux n'ont pas les mêmes qualités !!! C'est une évidence ! Tout le monde est d'accord pour dire qu'on achète pas un Comtois pour faire du Hunter et un Irish cob pour faire de la course hippique, alors pourquoi ne pas mettre les points sur les élégantes oreilles des tékés et cesser d'arnaquer le chalans en lui faisant croire qu'il va manger du caviar alors que ce sont des oeufs colorés en rouge Russe ?

4 - Gestion de la race : l'association reconnue par le ministère de l'agriculture, les haras nationaux et la Russie

Quelle que soit la race, celle-ci est en général gérée par des bénévoles qui s'occupent, au nom de sa défense et de la défense des intérets de ses propriétaires, de la promouvoir et la faire reconnaître.

COmme tout nouveau propriétaire de Téké je suis donc sollicitée et pleine d'enthousiasme à l'idée de participer au grand oeuvre alchimique (l'alchime transforme le plomb en or pour rappel) qui sauvera le Téké tout à la fois de ses détracteurs (c'est déjà un sujet épineux) et de sa génétique (il est rare et cher, tout comme les ânes boiteux de la légende).

Je me lance avec amour et 60 euros par an ainsi qu'une participation d'écrivain pour remplir les pages du canard de l'association. C'est vrai que franchement, je suis étonnée du flan qu'on fait autour de se cheval : il me parait normal. Et il l'est. Il n'est ni handicapé, ni fou, ni inutilisable.

Pour mes premiers brillants 60 km (non mais franchement, il n'y a pas de quoi) ATF m'offre une couverture séchante à ses initiales. Mais c'est vrai que malgré tout ce n'est pas si courant.

Le Président est cavalier et nous discutons parfois au téléphone. Il connait pas mal le Téké. Sans doute n'a-t-il, par contre, peut-être pas assez d'éléments de comparaison avec d'autres races. Mais cet homme se bat pour la reconnaissance du Téké et y prend visiblement du plaisir, notamment dans l'exercice de sa fonction qu'il tient un très long moment.

Très vite je saisis qu'il existe des conflits d'intérêts :

  • Dominique Chauvet, l'éleveur d'Iliade et Gambad de Garrigues s'est tirée
  • Héloïse GHirardy aussi (mais elle reviendra) : pour la défense du Téké sportif et nous verrons que c'est un comble !

Chacune crée son association, mais comme aucune seconde association ne peut être officialisée, c'est peine perdue.

Comment ça se passe ? ATTENTION : c'est là que ça se corse !!!

Les décisions sont prises par ce qu'on appelle les membres du bureau élus pour 2  ou 3 ans (je ne me rappelle plus, mais peu importe) et renouvelés par tiers, en général à l'nunanimité et le bureau est élu par les membres de l'association, soit en direct le jour de l'AG, soit grâce à des pouvoirs qu'ils ont(les membres) donnés à leur intermédiaire représentatif.

A la veille des AG c'est donc littérallement la chasse au pouvoir : chacun rappelle ses troupes pour récupérer ses bouts de papiers signés (et même se faire engueuler si il ne le fait pas) et le renvoyer d'urgence à son mentor. 2 mentors se détachent en tête de la course : le Président et Héloïse avant sa démision et après son retour. Pourquoi ? Tout simplement car ils étaient là les premiers. Et que franchement, les gens qui adhèrent ne remettent pas en cause le système, moi non plus d'ailleurs.

Le temps passant, je vois bien que ça dysfonctionne : soit qu'il ne se passe RIEN ! Le Téké n'est pas plus sportif qu'avant, mais il me coute très cher. SOuhaitant comprendre je me porte candidate au bureau et je passe haut la main (n'oublions pas que je sais communiquer), me faisant immédiatement 2 amis ..... JdB et HG qui ne me voient pas arriver d'un bon oeil. Bref

Très vite je prends conscience du tout petit droit à l'intervention par le bureau : c'est simple :

  • Le président pose une question à "l'équipe"
  • Quasi personne ne répond (sauf moi, du moins tant que je vais y croire)
  • Puis il prend sa décision. VOilà ... La messe est dite !

La faute à qui ? La poule ou l'oeuf ? Soit que le Président décide car personne ne dit rien ou que personne ne dit rien car il décide. Il m'apparait très vite que l'unique problème n'est pas la gestion de la race, mais celle des finances. Et que celles-ci étant le nerf de la guerre, je suis simplement priée de chercher des sponsors (et de faire du phoning, ce que je refuserai car j'ai horreur de ça).

Nous sommes très éloignés de la noble quête du développement du Téké en France. Les réunions d"AG sont parfois houleuses car le peu d'éleveurs qui l'ouvrent ne sont pas très heureux de la conduite de la politique de développement de la race. Beaucoup, très ignorants dans le domaine du cheval, ayant commencé leur carrière avec l'unique Téké, ne savent tout simplement qu'il y a parfois maldonne sur les informations.

A chaque élection le poids des pouvoirs signés nous renvoie aux mêmes décideurs. Point à la ligne.

5 Comment fonctionne le système ? (Où est la niche, qui y loge, comment et qui paye)

Bon, fini de rigoler ...

Le temps passe, ça fait maintenant plusieurs années que je propose d'aller défendre devant France Galop (l'entité responsable des courses hippiqes en France) le droit pour le Téké de devenir un cheval de course et d'accéder à une rentabilité.

De projet bidon en refus poli, je me fais jeter. Héloïse renvoie la balle à Jean 'tu sais, il ne voudra jamais" et JdB, le Président, n'est pas contre, mais il est contre ..... Donc, pas d'accord .... Sauf de monter un projet de courses non officicielles (waaarrrf : ça ne rapporterait pas un rond).

Je me suis longtemps demandée pourquoi. Pourtant la réponse est évidente.

Lorsque nous sommes (les Français) partis acheter nos souches Tékés en Russie, sachant que le prix d'u bon étalon est plus près de 50.000 euros et d'une bonne jument 15.000 et que nous avons payé 5 à 10 fois moins, il est évident que nous n'avons tout simplement pas acheté les meilleurs coursiers, mais d'honnêtes et beaux sujets permettant d'accéder aux shows et grading.

Depuis, c'est un gentil jack pot partagé par quelques interlocuteurs heureux de promouvoir la race sans casse:

  • Les juges russes (standard de la race sur le plan physique) viennent en France faire les Grading, bichonnés par nos éleveurs
  • Nos éleveurs sont reçus courtoisement en Russie (c'est bien un client qui s'intéresse précisément à la quote part moins valorisable de votre production)
  • Tout le monde exhibe ses photos en show ou poulains seyants et autres beaux étalons

Et les plus futés tapent sur une médiatisation "adaptée" (je pèse mes mots, j'amènerai les preuves plus tard dans l'article) et centrée exclusivement sur eux via une politique de la gestion de la race qui semble se concentrer toujours sur les mêmes bénéficiaires.

Exemple :

Début copié/collé du site de l'éleveur

JUNUWICH : uniquement en IAC

étalon isabelle doré 1978 – éleveur : Dr W. Peters (Allemagne), lignée El

Mesures VNIIK 1999 : 158 – 162 -  168 – 19.5

Notations VNIIK 1999 : 7.0 – 7.5 – 7.4 – 7.0

1ère class 1ère cat.
 

Descendance : Ses poulains sont d’excellents sportifs : très beaux chevaux performers mais parfois moins typés « teke ». Il donne de belles conformations, lignes de dessus et du dessous, de la taille et de l’os avec d’excellents caractères. Ses produits sont polyvalents et montrent en France des prédispositions pour le saut, le dressage,

Production en France : 
2002 : 
Perishda de la Hougue jument cremello par Plyajnaya. Vit en France. Poulinière
2003 : 
Absakal hongre bai par Plyajnaya. Vit en France
           
Abdoula Kan étalon bai par Perimli. Vit en France
Notations VNIIK 2012 : 157 - 159 - 190 - 19.8   5.8 - 7.0 - 7.5 - 8.0    I class II cat.
           
Sakhaline jument isabelle par Douchanba. Vit en Belgique. Poulinière
Notations VNIIK 2012 : 160 - 166 - 195 - 20      5.7 - 6.7 - 9.9 - 7.0    I class III cat. - certificat de niveau III
2004 : 
Djiran jument cremello par Plyajnaya. Vit en France. Poulinière
2005 : 
Raihane de Gasc jument bai par Dogma. Vit en France
          
Habiba jument bai par Plyajnaya. Vit en France
2006 : 
Soheyl de Gasc étalon dunalino par Altinay. Vit en France
Notations VNIIK 2012 : 160 - 161 - 176 - 19      7.5 - 6.7 - 7.3 - 8.5     I class II cat.
             
Production connue en Angleterre : 
Pharache Firedance
 jument isabelle par Kunzita. Vit en Angleterre

Junuwich est décédé mais il nous reste de la semence congelé

Fin du copié/collé

J'ai donc, pour étudier la production de cet étalon dont l'éleveur affirme que ses poulains sont d'excellents sportifs, été faire mon tour sur ffecompet, "Le" site qui gère la compétition officielle en France (résultats internationaux compris), ainsi que les inscriptions sur la liste des chevaux de sport. Sauf erreur de ma part (et en ce cas je présente mes excuses pour ma très mauvaise interprétation des écrans de ffecompet : je ne suis pas professionnelle des chevaux de sport, n'en vivant pas), voilà ce qui ressort :

  • 8 produits en France
  • 4 inscrits sur la liste des chevaux de sport
  • 25 euros de gain en tout sur tous les chevaux
  • 1 résultat en endurance (20 et 40 km) (3 épreuves et 1 élimination, 2 qualifications)
  • 30 participations en CSO/dressage et autre à un niveau Club, amateur et régional, 5 éliminations , 25 euros de gain sur un cheval

Pardon, mais il est impossible de qualifier cette descendance de sportive ! Elle a sans doute d'autres qualités, mais ne parlons pas de résultats sportifs, ou bien j'ai raté un morceau.

Ce cheval est mort, il est disponible en Insémination Artificielle Congelée, j'espère ne pas faire de tort à sa descendance future ou en cours, mais je ne pense pas faire du tort à une tomate en l'appelant par son nom : une tomate !!!

Hors 3 de ses produits semblent avoir de bonnes notes par le VNIIK (Russe) en terme de standard de la race. Ne vaudrait-il pas mieux parler de ça ?

Sauf si on est intimement persuadé que le client recherche plutôt du cheval de sport que de lélégant .... En ce cas, il vaut effectivement mieux vendre de l'eau à un assoifé ....

En conclusion de ce sous-chapitre :

Il est évident qu'il est difficile de vendre un cheval à quelqu'un en lui affirmant qu'il est beau, beau et juste très beau ! Alors on brode : c'est un grand loyal, il se mérite, il faut le vouvoyer, si si, c'est un sportif, d'ailleurs Abzent, en 1960 ......, etc..... Et puis il est confortable et enfin il est doré. Bref il vaut 10 fois plus cher en Russie : de quoi vous plaignez vous !!!

Où est la niche : Dans la rareté et le prix Russe de base qui nous laisse croire que ce cheval vaut de l'argent sur ce seul critère

Qui y loge : les premiers arrivés et qui n'ont pas hésité à créer une médiatisation, à se la garder et à attribuer à leurs produits des mérites ou des qualités attendus par les clients

Qui paye : vous, moi, et toute personne assez sotte pour adhérer à ce discours de la promotion d'une race qui a besoin de nous. Dans les faits, ces éleveurs ont besoin de nous, oui, pour s'en sortir à vendre des poulains de 6 mois à 8000 euros dont les propriétaires ne feront rien jusqu'à un age avancé, voire rien du tout car ils ne pourront parfois même pas les monter.

Et en plus quand on se plaint : c'est qu'on est incompétent !!!

6 La dernière bataille

Le temps a passé, j'ai du ravaler ma salive à écouter des conneries sans nom de la part de gens qui avaient le sens du portefeuille ou de l'égo, mais sans doute pas du cheval. J'ai du faire l'amer constat que les 3/4 des éleveurs de Téké devaient se battre au quotidien pour survivre, il n'était donc pas question de baisser les prix (sauf de les condamner car ils les avaient payés au prix fort bien souvent) et que bien des clients insatisfaits se voyaient traités d'incompétents quand ils osaient dire que quelque chose n'allait pas.

Toutefois, malgré ma déception, j'étais encore là, découragée, mais là ..... Quand vint l'incident des Jeux Equestres mondiaux.

Je me souvenais, que lorsqu'il a vait été question de choisir un éleveur pour la représentation dans un célèbre magazine de chevaux, ça avait été un et un seul éleveur qui d'ailleurs avait fait son gras, puisque dépassant son forfait autorisé de ventes par rapport à son statut d'entreprise (micro entreprise), elle avait prié ses clients de l'époque (dont moi) de payer en espèce pour "repousser" le chiffre d'affaires (j'ai toujours ma facture à scanner).

Voilà donc que 5 ans plus tard le Président d'ATF (JdB) fait un mail à ses troupes et nous dit qu'il est question de représenter les Tékés aux JEM car le Turkmenistan est à l'honneur et ne sera pas représenté. Donc il nous prie de "candidaté"

Je présente ma candidature (le téké étant beau, autant me faire plaisir, j'ai investi des dizaines de milliers d'Euro), d'autres présentent leur candidiature, plein de monde présente sa candidature. Pour une fois qu'on peut se faire plais ...

Résultat de recherche d'images pour "image cheval akhal téké" 

Je propose donc d'amener Ata Khan d'Akhal, futur étalon avéré stérile, mais très beau, payé une fortune et dont il ne me reste que ça à promouvoir : sa beauté !

De lamentables mic-macs viennent troubler les débats : d'abord c'est cheval transporté et cavalier logé, puis foin de finance c'est rien du tout chacun sa merde. Mais sur le principe, étant donné qu'il s'agit de participer à un truc géant : la cérémonie d'ouverture des Jeux Equestres Mondiaux, beaucoup d'entre nous sont d'accord pour s'assumer.

Je vous entends déjà : elle a été tellement déçue qu'elle le fait payer aux Tékés !

Non, pas du tout, car le débat qui prit forme ne fut pas le mien, mais celui d'une injustice majeure et flagrante :

De nombreux candidats, tous propriétaires de chevaux qu'ils avaient payé chers et à qui on a dit qu'ils le valaient bien, 4 places pour la cérémonie :

1 seule participante choisie par le Président !!! Héloïse GHIRARDY : tout comme 5 ans avant pour l'unique éleveur de l'interview!!!

Pour des motifs obscurs : ce sera un travail cohérent .... les autres ne sont pas au modèle (ah oui ? Et c'est aussi ce qu'on leur a dit quand ils ont acheté leurs machins une fortune ?), trop petits, trop grands, pas ci, pas ça ....

Quand à moi, comble de l'injustice, je me fais jeter alors même que je tentais de présenter un cheval acheté chez Héloïse !!! Et qui n'a même pas proposé, étant à priori seule aux commandes, d'accueillir 1 ou 2 participants issus de son élevage : NON, elle et rien qu'elle ....

J'ai la dame au téléphone qui me dit "tu ne te rends pas compte, c'est une occasion unique, il y aura équidia, on va avoir une super couverture médiatique",ça oui, elle a bien compris son intérêt ... Mais pas du tout celui de ses clients !

Les autres candidats sont donc repoussés sur d'obscures présentations dans des coins de carrières sur le site des JEM, mais il fallait tout de même bien se souvenir que le seul truc qui intéressait quasi tout le monde, c'était la cérémonie d'ouverture. J'ai donc personnellement refusé le lot de consolation : présentation sur une carrière de dressage le dernier jour des JEM, e qui me coutait un voyage de 1500 km en tout pour un cout exhorbitant et non justifié.

J'avais fini de comprendre. COmprendre que tout ça était une affaire de gros sous. Une seule élue au pays des éleveurs. Les autres faisant la quiche et expédiant leurs photos sur facebook en priant le Dieu des pigeons pour que quelque client amoureux du cheval d'or vienne se payer un bijou de chez Typhus (voir Astérix et Obelix aux Jeux Olympiques ou à Rome)

FIni de comprendre, mais pas tout à fait ...

Grattons plus bas, plus bas et plus loin encore et attendez : je n'ai pas encore sorti les fameuses statistiques sportives avérées

7 Ré élection

Nous sommes en 2015, Jean de Bannes est fatigué. Il a été longtemps président et je crois que l'affaire des JEM l'a épuisé : il veut passer la main. Devinez qui est élu ? Si si, c'est une surprise ....

POurtant les deux ne s'apprécient pas, mais tout de même. Le pouvoir amène le pouvoir, c'est ainsi.

Je fais toujours partie du bureau, bien que n'y intervienne pas, 1°) j'ai eu des gros soucis persos, et 2°) étant donné que dire ne saire à rien, autant la fermer.

Nous sommes en Avril, je n'ai pas payé ma cotisation, je ne suis pas la seule. Ce n'est pas un refus de ma part, mais un oubli sans doute un acte manqué du à une démotivation plus que sévère, je ne vois pas comment défendre à la fois la race et mes intérêts.

Copié/collé mail nous prévenant du résultat des élections

Bonjour à tous et toutes

 
J'ai l'honneur de vous annoncer que j'ai été élue Présidente de l'Association Akhal Teke France et de ce fait, je ne pourrai pas continuer à gérer deux associations.
 
Je compte donc arrêter Akhal Teke Action & Competition 
 
Pour autant je compte continuer le travail commencer au sein d'ATF et serait ravie de vous compter parmi les membres de cette association.
 
A très bientôt
 
Héloïse
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Hello to everyone
 
I have the honor to inform you that I was elected President of the Association Akhal Teke France and therefore I can not continue to manage two associations.
 
I therefore intend to stop Akhal Teke Action & Competition
 
So far I intend to continue the work started within ATF and would be delighted to have you as a member of this association.
 
See you soon
 
Heloise
 
--
Héloïse GHIRARDI
+ 33 (0) 670 14 33 97
Elevage d'Akhal
Présidente ATA & Co.
 
FIn du copié/collé
 

Voyez vous, ce qui est rigolo : c'est qu'à présent Président, Héloïse enfume tous ceux et celles qu'elle avait décidés (dont moi) à faire partie de son association bien à elle, une association dont le titre parle d'action et de compétition.

Supposant qu'elle ne peut pas oser parler de compétition pour les Tékés, je suppose qu'elle doit s'en référer à elle même : toujours en compétition avec le monde entier.

Bref : ses membres associatifs peuvent aller se faire foutre : la dame est arrivée à son objectif.

7 Où en est la niche financière ?

Le Téké, une fois de plus, n'est pas responsable de la soif des hommes et des femmes qui l'ont instrumentalisé pour leur plus grand bénéfice sonnant et trèbuchant.

Personnellement, ayant perdu tout intérêt à garder difficilement (sur le plan personnel et financier) des chevaux  qui se sont éloignés de mon objectif sportif (endurance) et autour desquels tourne un évident parfum d'une relative corruption, je mets Iliade en vente .... Ma belle iliade de Garrigues et à la fois gentille, jolie et sociable. Qualifiée 60 sans une boiterie, c'est donc une bonne Téké !

Héloïse tombe sur l'annonce et voilà les échanges mails qui suivent  (copiés/collés) :

MOn dernier message : soit ma réponse définitive à Héloise (vous pourrez faire le constat clair et sans appel que nos rapports sont restés courtois et qu'il ne s'agit donc pas d'un conflit humain qui masquerait de ma part une aigreur)

COucou,



Je comprends, mais que se passera-t-il quand elle voudra voir la jument sur pieds ? Moi je ne fonctionne pas comme ça, il y a des annonces partout qui ne font pas mystère de son prix, donc je ne peux pas majorer un prix connu. Si elle ne veut "que" passer par toi, autant qu'elle le fasse, mais si tu veux venir avec elle lui présenter, ça ne me dérange pas de te verser une comm. de 10% sur le prix payé. Je ne suis pas pressée, c'est une très bonne jument et si je devais la garder, ce ne serait pas si difficile ....

 

Biz

Elizabeth

Copié/collé message d'Héloïse

 


>
la cliente veut acheter par moi...  je fonctionne ainsi depuis des années. dis moi combien tu en veux : je prends 10% de commission donc j'augmenterai ton prix d'autant si cela te va?. et si tu as des photos pour que je les lui fasse suivre.

>
Bonne soirée et espérons que les choses se calment pour toi

>
bises

>
Héloïse

>
>
Le 15 août 2014 12:02, Francois MOTILLON <siglecomm@wanadoo.fr> a écrit :
>

> COucou,
>
>

>  

> UN peu dur ..... Ata Khan stérile ... (analyses désastreuses), mais ça tombe pas si mal, je vais en faire mon petite cheval à moi .... C'est que je m'entends bien avec lui, d'où ma vente potentielle d'Iliade ..... Je limite les effectifs pour m'en sortir, ayant perdu mes 12 Ha (la SAFER regroupe), je ne peux pas élever dans ces conditions.

>  

> DOnnes lui mes coordonnées à ta cliente, je m'en occupe, j'a repris le boulot avec la jument, elle est donc monté et sortie pour être repréparée pour l'endurance en même temps que Gambad qui a failli se faire égorger (attaque d'un prédateur inconnu; un loup possible d'après les résultats) ....

>  

> Chaud à Romange ....

> Biz

>  

> ELizabeth

> Message du 14/08/14 22:04
> > De : "Héloïse Ghirardi" <heloise.ghirardi@gmail.com>
> > A : "elizabeth mayaux" <siglecomm@wanadoo.fr>
> > Copie à :
> > Objet : Illiade

> >
> >
Bonjour

> >
j'espère que tout va bien pour toi?
> >

> >
appelles moi j'ai une cliente pour Illiade

> >
bises

> >
Héloïse

> >
--
> >
Héloïse GHIRARDI
> > + 33 (0) 670 14 33 97
> > Elevage d'Akhal
Présidente ATA & Co.
> >

> >

>

>
--
>
Héloïse GHIRARDI
> + 33 (0) 670 14 33 97
> Elevage d'Akhal
Présidente ATA & Co.
>

>

ATTENTION : Je ne suis pas en train de dire qu'elle est malhonnête, cette pratique est tout à fait convenante dans le milieu des chevaux et après tout si elle s'est fait une clientèle grâce à son travail, je n'ai rien contre.

Par contre, mettez cet échange en face de ceci :

Copié/collé site http://www.akhal-teke.biz/articles.php?lng=fr&pg=99

Pour toute demande spécifique, n'hésitez pas à nous contacter :  

  • Importation : je suis en relation avec un grand nombre d'éleveurs en Europe et dans le monde ainsi je peux trouver le cheval de vos rêves... En effet, au fil des ans, j'ai pu collecter beaucoup d'informations et, ainsi, je possède une base de données conséquente (photos, pédigrees, prix...) de chevaux à vendre dans le monde.

Quid des éleveurs Français, surtout maintenant qu'elle est à la tête d'ATF ....

Je vous avais promis Dallas .... Ce n'est pas fini.

LA CONCLUSION DE LA PARTIE 2

Le Téké est finalement l'innocente victime d'une sinistre histoire d'argent.

A) L'esprit Russe, on le sait, n'est pas indemne d'une potentielle corruption, les éleveurs Russes sont tout de même très heureux de voir leurs produits atterir chez nous, surtout en gardant le meilleur en Russie.

B) L'esprit Français, c'est la grande vadrouille : on évite surtout les hippodromes ce qui nous amènerait à nous apercevoir que les chevaux de courses sont restés en Russie

C) L'esprit Téké c'est celui de la vente des Diamants : chers à l'achat, bien moins à la revente quand le bijoutier vous explique qu'ils ont un défaut .....

Pourtant je n'ai pas fini. Il y a encore plus étrange. Plus flagrant. Plus terrible. Et si Staline a failli faire disparaitre ce charmant équidé, il est bien possible que les erreurs des actuels représentants officiels de la race, leurs excès, la condamne plus surement encore dans l'hexagone où le prix face à l'utilisation n'est pas toujours justifiable en temps de crise.

Vous admirez le Téké ? Pourquoi pas. Ma cousine adore l'art surréaliste et personnellement j'aime lire : tout est une question de gouts et de motivation. Le téké rend bien des propriétaires heureux dans l'esprit, même si ce n'est pas à cheval quand ils ne sont pas cavaliers.

Certains les peignent avec grand talent :

Résultat de recherche d'images pour "image peinture téké" Magnifique non ? (magnifique peinture en vente à la Galerie du cheval tous droits réservés)

PROGRAMME DE LA PARTIE 3

Les statistiques du cheval de pur-sang akhal téké en compétition en France, via le site ffecompet,

Pour ça nous repartirons donc de l'éleveur le plus médiatisé de France et qui est à la tête d'ATF, ça me semble justice de resté cadré sur la propriétaire de l'étalon qui fut tête de liste en France (et multilple gagnant en show il me semble), et de partir sur une étude sérieuse de ses étalons, leurs produits, ses juments leurs produits, ainsi que les chevaux ayant transité par son élevage à titre professionnel.

Je n'oublierai pas de toutefois Vanter les mérites de cette femme ambitieuse et professionnelle qui vise la réussite avant toute chose ! Ses résultats en show et sur les compétitions sur la base du standard et de l'esthétique en font l'une des meilleures professionnelles d'Europe sans aucun doute.

Je me dois d'être juste : Vous offrir un portrait Vrai du Téké et un récit factuel des dessous de ses jupons de fripon ! 

Je me souviens d'un échange avec un pote, Jean CHristophe, un éleveur passionné, non cavalier mais véritable amoureux de la race et qui disait, mais pourquoi veut on en faire un sous-arabe (soit mélange de cheval de show, d'endurance et de course hippique) alors qu'il a ses propres qualités intrinsèques :

Photo de Jc Akhalteke.

Magnifique poulain produit par les Tékés de Jean-CHristophe qui leur a donné tout son coeur gratuitement.

Tu as raison Jean CHristophe et il faut que toi et tous les autres, vous vous battiez à présent pour faire VRAIMENT connaître le Téké et tout doucement, dans le temps, le réprésenter pour ce qu'il est, sans faire croire à tous les idiots de passage qu'ils vont faire un parcours de CSO à 130 dans les2 ans qui suivent son achat. Ca et une sélection génétique rigoureuse, vous permettront surement d'aller à l'objectif pour de bien meilleures raisons, l'honnêteté et le bonheur, que l'argent, toujours l'argent.

Partie 3 : UN DENOUEMENT PLEIN DE SUSPENSE / MAIS TRES CLAIR !!!

Avertissement : j'ai publié des photos qui sont peut-être protégées sans que je le sache, je n'ai fait aucun commentaire désagréable ou inadéquat concernant les personnes ou chevaux pouvant être touchées par les photos, néanmoins ces photos seront retirées sur simple demande par mail effectuée sur e.mayaux@orange.fr

Petit récapitulatif pour tout le monde : Sait-elle de quoi elle cause la dadame ?????

Je m'appelle Babette, j'ai 52 ans, je monte à cheval depuis l'âge de 7 ans et je suis sortie en compétition quand j'avais 18 ans environ, partie dans les chevaux de course direct ! Embauchée à 18 ans et quelques mois chez Jean Paul GALLORINI alors le meilleur entraineur de chevaux de courses hippiques à l'obstacle (Auteuil, Enghien, etc...), notamment pour le non moins célèbre propriétaire Daniel WILDENSTEIN, entre autres.

J'ai eu l'honneur autant que la joie de monter des créatures célestes telles que Vidéo Tape, Word Citizen, Néoménie et bien d'autres.

J'y fais la connaissance de mon futur époux et nous créons ensemble une écurie de chevaux de courses ainsi que ma toute première entreprise qui est une agence de courtage de chevaux de courses.

Nous y gagnons nos premiers tiercés et quelques grandes épreuves, notamment à Auteuil.

 

Auteuil, la Magie du Steeple

Période épuisante qui se termine par un divorce, je fais le choix de quitter le monde des pros, trop dur physiquement pour moi, mais je m'installe durablement dans le monde de la randonnée, puis, bien plus tard, dans ce lui de l'endurance, juste pour retrouver le gout de l'entrainement, avec ce qu'il a de rigoureux autant que de magique.

Sur ces 40 années de cavalcades, seules 2 périodes noires m'ont vue m'éloigner des chevaux : pour la naissance de ma seconde fille, Jade (1999) et lors de mon divorce en 1994.

Quoiqu'en diront mes lecteurs, contents ou furieux, avisés ou non : je dispose d'une expérience sérieuse.

La race que j'ai le plus cotoyée est celle du pur-sang : Anglais, puis Arabe ou demi-sang arabe et anglo. Le Téké ne m'a donc pas "surprise" de prime abord.

Mon expérience avec les Tékés, l'arrivée du bienveillant Monsieur X :

J'ai acheté mon premier Téké en 2010. J'ai revendu mon dernier Téké en 2015. Sortie 8 Tékés en qualifications en endurance, réussi 8 qualifications. Pour obtenir ces résultats non extraordinaires, mais réguliers, j'ai fourni un travail non moins régulier et couteux.

J'ai été contacté en 2013 par un mystérieux interlocuteur d'origine Noble et Russe. Il gardera l'anonymat, mais il m'a chargé de dénouer les fils du Téké en France.

Pour me rémunérer, il a compensé mon investissement de départ par une aide financière (un sponsoring) basé sur la qualité des rapports de confiance que lui et moi avons tissé dans le temps. Il n'a jamais été question qu'il me rachète mes Tékés car il en aurait de bien meilleurs. Mais il m'a demandé de vraiment m'investir dans la compréhension des choses.

Lui et moi avons parlé en Allemand. Mais la langue ne fut pas une barrière bien redoutable pour les 2 passionnés que nous sommes. Lorsque j'ai fait sa connaissance, il m'a demandé ce que je pensais des Tékés en France. J'ai répondu Baahhh, Boooonnnn ... Paris a abrité nos conversations.

  • Je m'en doutais a-t-il conclu laconiquement. VOulez vous m'aider ?
  • VOus aider ? Mais à quoi ?
  • A comprendre ce qui cloche !
  • Pourquoi ? Ca cloche pas chez vous en Russie ?
  • Non, enfin Si, mais pas plus que partout ailleurs. En tous cas on en fait quelque chose, nous, de nos Tékés .....

Bon...

Résultat de recherche d'images pour "images courses de chevaux au turkmenistan" 

Course Turkmene

Voilà comment a démarré la grande enquete dont vous assistez au dénouement.

Pourquoi cette personne m'a-t-elle contactée ? Le hasard je pense. Si le hasard existe.Mais surtout car j'avais un profil rare : ancienne professionnelle des chevaux de course, mais tout à fait neuve dans le monde du Téké (donc sans à priori). Je pense que mon fameux "rapport d'étonnement" qu'il s'est fait traduire, n'y est pas pour rien.

Passons à présent aux informations factuelles.

1 Résultats sportifs - A Résultats globaux tous sexes et toutes conditions

J'ai compilé, via le site ffecompet, tout ce que j'ai pu sur les Tékés en partant des effectifs d'élevage ou de commerce de chez Madame Héloïse GHIRARDY, choisie à cause de sa représentativité :

1°) Elle a été médiatisée via u célèbre journal grand public sur les chevaux sports et loisirs

2°) Elle a intégralement représenté la France lors de la présentation des Tékés à la cérémonie d'ouverture des JEM en NOrmandie en 2014

3°) Elle a été élue Présidente de l'association ATF, association représentative de la race en France

4°) Elle a été la propriétaire, entre autres, de l'étalon chef de liste en France, le très célèbre ATA GUSH, décédé à ce jour.

Lorsque nous avons discuté avec Monsieur "X", du choix de la liste des chevaux à regarder à la loupe, nous avons convenu qu'il nétait ni possible ni souhaitable de passer 600 chevaux sous le microscope, mais que l'un de nos meilleurs éleveurs devait être tout de même assez pertinent, surtout si celui-ci a créé une association Action et COmpétition dédiée aux Tékés.

A) Le fichier excell

Afin que chacun puisse faire sa propre analyse, voire corriger la mienne, voire trouver d'autres sources d'informations, je place en lien le fichier excell ayant servi à compiler les informations.

Voilà comment les informations ont été rapportées :

Source 1 : ffecompet

Source 2 : site d'élevage d'Akhal en Lorraine, pages publiques (récupération des noms des chevaux et des informations données dessus)

Colonnes :

  • Non du Cheval
  • Année de naissance
  • Incrit ou non sur la liste des chevaux de sport (non inscrit il n'est pas répertorié)
  • Performances : Pas de performance veut dire que le cheval est inscrit mais n'a pas été présenté en compétition
  • Le type de compétition : endurance, CSO, dressage, Hunter, mais il est possible que toutes les types de compétitions n'aient pas été répertoriées
  • Nombre de sorties : en fait nombre d'engagements
  • Nombre d'éliminations : le cheval a été éliminé durant la compétition
  • Résultats : le cheval a été "placé" si il n'a pas été éliminé ou forfait, ce qui ne veut pas dire qu'il a gagné ou perdu, mais simplement "fait le tour"
  • Niveau : le niveau est très important car il détermine la véritable qualité sportive du cheval. Les épreuves club s'adressent aux cavaliers en apprentissage,les 20/40/60 en endurance idem (sont d'ailleurs utilisées en niveau club) et la compétition sportive "vraie" et "valorisante" pour la race débute en fait à un niveau au-dessus.
  • Gains : ce que le cheval rapporte à son propriétaire et qui est payé par ffecompet directement sur le compte engageur.

Ce fichier ne peut pas prendre en compte les notions de gains suite à revente du cheval, ni les couts engendrés par la mise en compétition, couts qu'il faudrait en ce cas additionné au cout d'achat global. Mais nous en reparlerons en fin d'article.

Performances 1performances-1.xlsx (17.63 Ko)

Je vous rappelle qu'il s'agit d'un outil de travail statistique, ça n'a rien de personnel ou d'affectif.

B) L'analyse des résultats

1 les chevaux de l'élevage en général

  • Il y a 81 produits (chevaux de pur-sangs akhal téké) issus de l'élevage d'Akhal en tout (ce chiffre peut grandir chaque jour en fonction des naissances bien entendu)
  • 24 chevaux au jour de l'analyse finale (29 Mai 2015) étaient ou avaient été inscrits sur la liste des chevaux de sport en France
  • Le total général des gains en compétition toutes épreuves confondues, toutes génératios confondues, est de 629 euros, sau erreur de ma part ou rectification de ffecompet
  • La moyenne des gains par cheval sur toute sa carrière (mais toujours en fonction des données actuelles) est de 7,765 euros environ

Il faut pondérer ces résultats : les jeunes chevaux font chuter les chiffres.

2 les chevaux vendus par le biais de l'élevage d'Akhal, mais non nés ou produits sur place

  • 24 produits en tout
  • 9 inscrits sur la liste des chevaux de sport, 6 étant sortis en compétition
  • Pour un gain total de 358 euros
  • La moyenne des gains par cheval étant de 14,91 euros en tout, soit un peu moins de 2 fois plus que sur les chevaux nés à l'élevage

Il faut là aussi pondérer les résultats : les chevaux de commerce ont peut-être été recrutés sur des critères différents

3 Brefs commentaires

Il  n'est pas possible de comparer les performances des tékés avec celles d'autres races en France. pour indication, le meilleur 4 ans en CSO a gagné plus de 2000 euros en 2014 (seulement sur son année de 4 ans), le meilleur 4 ans en endurance est à 415 euros de gains et même le numéro 189 au classement général est à 240 euros de gains.

Le top Téké de sport a gagné 225 euros en tout et Buran, par exemple a gagné, à 4 ans, en CSO cycle libre, la somme de 174 euros

Ces seules données font état d'un rapport au gain sportif quasi nul chez le téké. Ce qui ne veut pas dire qu'il s'agisse d'un mauvais cheval. Mais son statutn'est pas celui d'un sportif tel qu'il est défini actuellement par nos us et habitudes. 

2 Résultats sportifs : performance par étalon (produits de l'étalon de référence)

A) Le fichier excell des étalons

Performances 2performances-2.xlsx (15.44 Ko)

(mêmes sources et mêmes colonnes, travail identique)

B) Résultats commentés brièvement par étalon

Etalon Ata Gush (décédé, saillies en IAC) :

  • 20 produits
  • 3 sortis en compétition
  • 25 euros de gains en tout

Commentaires de l'éleveur sur sa page : COnformation sport, produits pour élevage, show et sport

Etalon Gapur :

  • 16 produits
  • 2 inscrits
  • Aucune performance sportive

Commentaires de l'éleveur sur sa page : ses poulains pourront performer en sort d'extérieur comme le trec ou l'endurance

Etalon Dargan :

  • 21 produits
  • 10 inscrits sur la liste des chevaux de sport
  • 256 euros de gain au total (père de Darkush)

Commentaires de l'éleveur sur sa page : Excellente conformation pour le sport

Etalon Junuwich :

  • 8 produits
  • 4 inscrits sur la liste des chevaux de sport
  • 25 euros de gain en tout

Commentaires de l'éleveur : Ses poulains sont d'excellents sportifs

C) Commentaires généraux

IL va de soi qu'on ne peut pas prendre "au pied de la lettre" de tels résultats. Il faudrait pondérer avec l'âge, le nombre de produits, etc.....

Et surtout, surtout : nous devons regarder les excellents résultats des Tékés d'Akhal dans leur domaine de prédilection : le show contre leurs pairs à Ising notamment. Ces résultats assez pléthoriques mériteront qu'on les regarde avec bienveillance et attention.

3 Résultats sportifs, performances par poulinière (produits issus de l'élevage de référence)

A)  Le Fichier Excell des poulinières

Performances 3performances-3.xlsx (13.56 Ko)

(Mêmes sources, mêmes colonnes, travail identique)

B) Résultats commentés brièvement (par poulinière)

Poulinière Zuri :

  • 9 produits
  • Aucune performance sportive

Commentaire de l'éleveur sur sa page : C'est notre petite orientale, yeux bridés et caractère discret

  • Poulinière Gelin :
  • 7 produits
  • Aucune performance sportive

Commentaire de l'éleveur sur sa page : des allures de rêve et un caractère de Dame: respect !

Poulinière Meksika :

  • 6 produits
  • 1 produit classé en 90 km VL
  • Pas de gain

Commentaire de l'éleveur sur sa page : Une force de la nature, une gentillesse exemplaire et elle donne ses qualités mentales à ses poulains

  • Poulinière Mehri :
  • 2 produits
  • 1 classé en cycle libre, puis club
  • 125 euros de gain sur ce cheval

Commentaire de l'éleveur sur sa page : pas de commentaire, cette jument est décédée

Poulinière Prisiaga :

  • 6 produits
  • 3 inscrits sur la listes des chevaux de sport
  • 163 euros de gains en tout (endurance 20/40/60)

Commentaire de l'éleveur sur sa page : Du tempérament, de la classe et un pédigree hors du commun

C) Commentaires généraux

Il va de soi que nous ne sommes pas sur des poulinières sélectionnées dans un esprit sportif tel qu'il est défini dabs l'esprit Français et apparent sur ffecompet.

4 Conclusion sur le sport et le Téké : un travail à nuancer.

D'abord pardon si j'ai pu faire quelques erreurs ou perçu de mauvaises informations.

A) commence marche le sport en général ?

Le sport, en France, est défini comme une activité de compétition dument référencée par les autorités et pour lequel il existe un classement, par catégorie, et par sport ! La F,rance est ensuite inscrite dans une logique internationale à laquelle tout pays doit se soumettre pour accéder au plus haut niveau.

En France, les compétiteurs sont gérés par la Fédération Française d'Equitation, la Fédération, très transparente dans la publication de se résultats, les fait paraitre en accès libre par cheval ou par concours sur le site ffecompet.

De très nombreuses activités y sont référencées comme "sportives" :

  • CSO
  • Hunter
  • COncours complet
  • Dressage
  • Endurance
  • Attelage

Mais aussi compétitions western, Trec, Trec attelé, endurance attelée, Voltige, etc....

Une fois que vous avez trouvé votre "sport" il faut intégrer un règlement et un système de qualification du cheval et du cavalier.

Cela commence par de petites épreuves dites d'apprentissage à un niveau acessible à de très nombreux chevaux (et en général ouvert à tous les équidés) puis la sélection se fait progressivement jusqu'au niveau de license dite amateur et enfin professionnelle.

Enfin des épreuves spécifiques sont crées pour les jeunes chevaux afin qu'ils ne soient confrontés qu'à des épreuves sportives adaptées.

La compétition ne rapporte que peu de gains, mais la machine qui alimente les dotation est celle des courses hippiques, seul secteur nourri par l'économie des Paris sportifs.

L'exemple de l'endurance :

  • les épreuves d'apprentissage, niveau club, ouvertes à tous les équidés (y compris sans papiers) sont les fameux 20/40/60 km
  • les épreuves jeunes chevaux vont de 20 à 90 km, VItesse libre, puis imposée, mais seulement en fin d'année des 6 ans
  • les épreuves réservées aux amateurs et aux chevaux appartenant à un studbook référencé commencent à 90 km Vitesse imposée (de 12 à 15 km/h)
  • Les épreuves internationales commencent à 90 km vitesse libre (à partir de 12 km/h)
  • Un cheval d'endurance est considéré comme tel lorsqu'il passe donc le fameux cap des 90 km VL

Les épreuves courantes ne sont pas dotées à l'exception des épreuves jeunes chevaux (encouragement à l'élevage)

B) De quoi parlons nous en particulier lorsque nous évoquons le sport chez les Tékés ?

Pas de tout ..... et il faut le spécifier. Les chevaux dits de sang sont évalués sur le plan sportif dans leur catégorie, soit pour les Tékés :

  • Le CSO
  • le concours complet (épreuve associant CSO, parcours d'obstacles fixes dans la nature et épreuve de dressage)
  • le dressage
  •  le HUnter (forme de CSO)
  • L'endurance

Les épreuves de type maniabilité, Attelage, Marathon, western, voltige et même Trec ne sont guère pris en considération, ce qui ne retire rien à leur valeur sur d'autres races.

Il y a la d'importants points de culture qui pourraient effectivement être rediscutés afin de faire évoluer les habitudes et le mode de valorisation des chevaux. Car ce n'est pas parce qu'un cheval n'évolue pas en CSO à 130 cm qu'il n'est pas un sportif !!!

Par exemple il existe un flou sur le référencement des chevaux de TREC, Tékés compris, le TREC n'est donc pas pris en compte dans mes statistiques car ffecompet ne le donne pas. Mais c'est aussi ce que voit le client qui cherche les résultats sur un cheval ! DOnc ......

C) Au final le Téké est-il un cheval de sport en France ?

  • Non, pas tel qu'il est défini par la FFE !
  • Non en terme de gains ('ils sont quasi nuls : pour une moyenne à à peine plus de 14 euros par cheval)
  • Non en terme de valorisation puisque le site de ffecompet sert de base à tous les regards "sportifs" ou "compétiteurs"

Je ne reviens pas sur l'analyse comportementale du cheval.

Mais il est factuel que l'actuelle "sur valorisation" du CSO, par exemple, n'est pas nécessairement un critère de référence.

Résultat de recherche d'images pour "images ata khan" 

Ata Khan d'Akhal à l'entrainement cet hiver : petit mais particulièrement joli à la robe noire et brillante, un caractère ombrageux avec les autres chevaux à l'extérieur, bien que volontaire et assez dynamique. Il n'aimait pas du tout sauter, en tous cas à la maison .....

5 L'espoir décu de l'endurance

L'endurance a sauvé l'arabe de réforme des courses, inutile de dire qu'elle a aussi fait la fortune des premiers éleveurs d'arabes d'endurance !

L'endurance était le miroir aux alouettes !

Puis vint le temps de la chute : Qatar et Emirats Arabes ont, semblerait il, fait quelques exercices périlleux d'essais cliniques sur les chevaux pour tenter de trouver la sixième vitesse !

Bref : Le Téké commençait à se vendre avec des prétentions de croisement entre l'arabe et le chameau : sobre, résistant, inusable !

Résultat de recherche d'images pour "image akhal téké endurance" 

Iliade de Garrigues après 60 km, fort jolie jument aux tissus fragiles, bandages de repos après toute forme de travail sportif, circulation sanguine délicate et varices aux antérieurs, besoin de boire souvent et beaucoup, régime alimentaire fort en période de travail, mais belle structure, tempérament très agréable sous la selle, gentille au demeurant et facile en extérieur (sauf les chiens et les cochons)

Je ne vous raconte pas les performances, c'est au-dessus

Je ne vous raconte pas l'état actuel de l'endurance : c'est ambiance avec les bruits de dopage

Donc Foin du Téké d'endurance, sauf pour amateurs de sorties le DImanche.

JE VOUS AI PROMIS UN DENOUEMENT SURPRENANT : DES DEMAIN

Demain je continue la retransmission de mon enquête, une enquête déjà partie en Russie, traduite, confiée à un homme noble au sens propre comme au sens figuré, un homme qui saura transformer le plomb en or et qui participera à l'alchimie du Téké.

Car tel est le but qui me dépasse (à partir de maintenant ma tache est terminée) : comprendre comment VRAIMENT utiliser le Téké en France ! Voir là où il a été bon, VRAIMENT bon,

Nous disposons d'autres résultats : les shows, grading, mesures et autres modèles et allures etc.....

Demain l'enquête continue de s'exposer et de poser les bonnes questions sans concession.

  • Les autorités représentatives de la race, ATF entre autres, ont-elles fait les bons choix ?
  • L'élevage représentatif choisit représente-t-il bien la race ?
  • Le Téké est-il un sportif, un cheval d'apparat, un guerrier ou autre chose ?
  • Les courses hippiques : oui ou non en France et avons nous les bonnes souches ?
  • Le Téké vaut-il son prix actuellement en France ?

Vous avez un ou plusieurs Tékés, comment vous en sortir économiquement ?

VOus les copains et copines que je ne verrai plus ou presque parce que vous allez m'en vouloir d'avoir fligné l'omerta qui entourait le Téké !

A demain et bonne nuit (voir partie 4)

Avertissement : j'ai publié des photos qui sont peut-être protégées sans que je le sache, je n'ai fait aucun commentaire désagréable ou inadéquat concernant les personnes ou chevaux pouvant être touchées par les photos, néanmoins ces photos seront retirées sur simple demande par mail effectuée sur e.mayaux@orange.fr

L'enquête continue de s'exposer et de poser les bonnes questions sans concession. :

  • Les autorités représentatives de la race, ATF entre autres, ont-elles fait les bons choix ?
  • L'élevage représentatif choisit représente-t-il bien la race ?
  • Le Téké est-il un sportif, un cheval d'apparat, un guerrier ou autre chose ?
  • Les courses hippiques : oui ou non en France et avons nous les bonnes souches ?
  • Le Téké vaut-il son prix actuellement en France ?

1 Les autorités représentatives de la race ont-elles fait les bons choix

Cette question m'a été posée par celui que je surnomme quasi affectueusement Son Altesse ...

Résultat de recherche d'images pour "images chevaux akhal tékés" 

Robe éblouissante, remarquable sujet

Oui et Non : auraient-ils pu en faire d'autres ? Fut ma laconique réponse. Que j'ai complété aussitôt par quelques éléments subtils :

1°) Il faut développer le Téké de courses hippiques en France, moyennant quoi il justifiera non seulement sa valeur, mais une valeur plus importante encore ....

A condition que nous ayons des Tékés de courses et pas des souches d'élevage résiduelles et peu apte (ce qui est possible), les lignées ne représentant en aucun cas une garantie de résultats (ça se saurait dans le monde des courses hippiques)

2°) Promouvoir le téké comme un cheval de sport me semble exagéré (je parle d'épreuves sportives dotées, soit CSO, dressage, HUnter, concours complet et Endurance), étant donné la médiocrité de ses résultats (même si il est un fait qu'il n'a pas bénéficié des mêmes sélections que d'autres races désormais en avance)

3°) Promouvoir le Téké comme cheval de loisirs (élites loisirs et Trec, ce dernier n'étant pas tout à fait reconnu comme une épreuve de valorisation sportive par les professionnels) me semble exagéré étant donné qu'un (très bon) cheval de loisirs n'excède pas 4.000 euros, voire 6.000 pour d'exceptionnels sujets (ce qui constitue le prix exceptionnellement bas d'unTéké)

4°) Conserver l'aspect cheval élégant me semble primordial tant il est représentatif à un niveau esthétique : grading, mentions élites et autres shows ne sont donc pas à éliminer en France, vu qu'il n'y a que ça qui semble lui convenir pour le moment

Mais je reparlerai de ces résultats. Hors ATF, désormais managé par l'ancienne présidente de Akhal Téké France Action et COmpétition, a-t-elle fait toute la clarté nécessaire à ce sujet, notamment sur les raisons profondes de l'éviction des courses hippiques (au moins du dossier à monter) ?

Et surtout : les commentaires de l'élevage de référence choisi pour sa représentativité évoque SYSTEMATIQUEMENT la conformation sport ou l'avenir sportif ou la performance sportive concernant les produits de ses étalons.

Mauvaise communication il me semble : et d'ailleurs je n'aurais jamais acheté de Téké moi-même si j'avais su cela, étant cavalière et adorant la compétition, même à petit niveau. C'est d'ailleurs l'unique reproche que je ferais à ATF, ancienne présidence, si je devais en faire un (il a eu le courage de monter la reconnaissance Française et administrative de la race, ce qui est énorme)

2 L'élevage choisi représente-t-il bien la race ?

J'ai choisi l'élevage d'Akhal pour des raisons de pertinence médiatique et de nombre de produits.

Si ses résultats sportifs semblent mauvais, je les imputerai certainement pas à l'éleveur.

Par contre un remarquable travail d'exposition a été fait, preuve en est de ce qui apparait sur son site :

http://www.akhal-teke.biz/articles.php?lng=fr&pg=443 : remarquable médiatisation !

L'Elevage d'Akhal

L'Elevage d'Akhal

Les chevaux

Les Pédigrée

Chevaux au travail

Les médias

Nos Champions

 

(copié/collé en direct de la page)

Je vous invite à aller sur ce site très complet et informatif :

http://www.akhal-teke.biz/download.php?lng=fr

Depuis comment le nourrir (de façon bien spécifique) jusqu'à comment l'acheter partout dans le monde (mais en passant par la Lorraine, là là lère), le site propose énormément de données, mais qui ne sont exclusivement pas celles que Son Altesse m'a demandé : pour reprendre ses termes :

"Mais dites moi, chère "Babette", avec autant de qualificatifs surpompeux, je présume que nos meilleurs étalons et nos souches les plus formidables sont en Lorraine ? " Qu'en pensez vous ?"

Looool !

Je n'en pense rien très cher ... je préfère les constats et vous m'en avez été gré.

Oui l'élevage d'Akhal est donc bien ultra représentatif de la race : somptueuse en exposition et mensuration contre ses pairs, absente dans de nombreux autres domaines; présentée pour une race bijoux (oui) avec un avenir sportif (non)

Non très cher ami, vous n'avez rien à nous envier, nous n'avons rien fait de plus que vous ... plutôt moins je pense étant donné que chez vous ils galopent vite et bien .... il parait même qu'ils sautent.

Résultat de recherche d'images pour "image r'parlak" 

R'PARLAK à la maison avant de partir en randonnée : très gentil sujet, bôôô en plus, visiblement il ne s'est pas encore trouvé en CSO

Il m'a été vendu par un éleveur bien connu pour l'une de ses clientes : j'ai du faire 2 chèques : un pour elle (commission) et un pour sa cliente, il a été payé 8.000 euros, non inscrit sur la liste des chevaux de sport

Je vous réserve pour la fin ma grande surprise, celle que je n'ai pas encore évoquée.

3 - Qui est le Téké : guerrier, sportif, magnifique sujet d'expo ?

Déjà :  en France ou ailleurs ?

Un cheval de courses hippiques est, c'est une évidence, un compétiteur dans son domaine !

Résultat de recherche d'images pour "image r'parlak" 

Hotkie, jumet de pur sang anglaise, rachetée 1.500 euros par l'intermédiaire d'héloïse qui avait bien compris ma petite faiblesse pour les PS Anglais, une réforme qui s'est avérée peu qualiteuse (entre 2 et 300 euros de gains en CSO, soit tout de même d'un meilleur rapport qu'un Téké, cette jument ne sort plus en compétition), elle tiquait à l'air (vice rédhibitoire) et autant dire que j'avais pris le risque de ne pas la "restituer" car elle était d'un joli modèle. Business is business :

le cas d'Hotkie n'est là que pour illustrer la différence entre le prix d'un cheval de course qui ne court pas avec celui d'un Téké, à qualités sportives à peu près comparables

Mais pour autant ça ne fait pas de lui un compétiteur dans d'autres domaines : il suffit pour cela de faire le constat de la difficulté qu'ont les écuries et propriétaires de chevaux de course à "caser" pour moins que rien (prix oscillant entre 800 et 1.500 euros) leurs réformes.

Donc si le Téké est potentiellement un cheval de course : ça ne lui donne, en l'absence de preuves sur le terrain, aucune valeur ajoutée financière.

Capable d'être compétiteur, si vous voulez mon avis, c'est un cheval à l'aise dans des efforts de types courses hippiques : distance classique, durée assez brève, effort intense, stratégie modérée.

Son comportement en "endurance" (épreuves longues, effort moins intense, mais dans la durée, stratégie et équilibre nécessaire sur le terrain) m'a laissée très dubitative : vous allez me dire que le travail de 3 tékés dans 1 à 4 épreuves chacun n'est pas suffisant pour estimer un comportement, mais il faut y ajouter les performances très limitées des autres sujets présentés.

Pourquoi je n'ai pas insisté ? Parce que je sais ce que c'est qu'un cheval courageux et que je n'ai pas trouvé cette qualité chez mes chevaux en endurance (je parle des tékés), voilà !

DOnc un compétiteur oui, mais qui ne va pas jusqu'à l'effort pour y arriver !

Ceci dit : faut-il pousser un cheval jusqu'à l'effort qui le marque ? L'endurance n'a pas les fesses propres et je suis contre, c'est pour cette raison que je n'ai pas insisté.

Est-il un guerrier ?

On voit qu'il n'est pas un sportif au sens ffecompet du terme, mais a-t-il été un guerrier ?

Je discutais avec mon pote JC qui me disait (avec raison, car c'est un homme qui ne cesse de réfléchir sur le Téké et je lui souhaite de s'en sortir) : tu sais, c'est un cheval de raids guerriers, il est au pas la plupart du temps et parfois il se fait un bon raid au galop à toute vitesse !

Voilà.Et il a raison. Il convient de resituer le "raid guerrier" dans son contexte de l'époque.

La légende ayant la vie dure, il convient de parler du cheval merveilleux des résistants à la révolution Russe et que Staline voulait éliminer ! Un sujet "résistant" donc ....

Evitez l'amalgame.

Je pense que lorsque nous parlons de cheval "guerrier", ilest évident, pour reprendre les propos de Son Altesse, qu'il y a antropomorphisme .....

Qui est le téké alors ?

Pour le moment, en France, il est un très bon sujet d'exposition. Ce qui peut justifier tout (et n'importe quoi) sur son prix, celui-ci étant affaire personnelle.

Résultat de recherche d'images pour "image r'parlak" 

Magnifique expo en selle et en habits de lumières. Merci pour cette beauté équidéenne, céleste poésie du cheval, réponse à la Licorne qui s'ennuyait d'être trop seule.

25 pages d'articles, plus de 35 personnes interrogées, des heures et des heures de compilation d'information pour en arriver là ? Oui. Mais pas seulement si vous avez bien lu (entre les lignes)

Son Altesse parait satisfait : il lit mon rapport (en allemand je vous prie). Il se marre, il est rassuré. On est pas près de les faire chier les Russes, avec nos tékés.

"Babette" dit-il ..... "j'ai tout de même peur que votre mauvaise réputation sportive déteigne sur nous"

"Non" lui répondis-je :" vous les vendez tellement chers que les gens ne comparent pas."

Je me moque, mais il a tant de finesse et d'humour : je crois que nous allons rester en relations : en fait je ne crois pas, je suis certaine puisque c'est toujours le cas !

En conclusion partielle : le Téké vaut-il son prix ?

Oui et Non : tout dépend de la valeur que vous lui attribuez !

Je vais vous dire ce que vous dirait n'importe quel paysan un peu près de ses sous : ça dépend de ce que t'en fais Babette et surtout si tu penses que tu l'as payé son bon prix !

Là est bien le problème :

Si on me dit que j'achète un cheval de sport qui va me permettre de me faire plaisir avec élégance : je suis faite et refaite .... (enc... à sec), et si mes propos ne sont pas très élégants, c'est que, si vous avez bien lu, ce monde ne l'est pas toujours.

Si on me dit que j'achète un cheval d'expo qui va pouvoir en refaire, mais que les informations sur les principaux sites sont assez claires pour que je puisse comprendre qu'il n'est en aucun cas le meilleur rapport qualité/prix d"un cheval de selle ou de loisirs en France, tout est bien.

Hors ce que je suis en train de vous dire, c'est que les informations ne m'ont jamais paru claires.

Et j'ai eu le sentiment que ceux qui connaissaient bien le cheval, comme la très jolie et intelligente Tatiana, savaient qui il était, car elle est Russe ... d'origine ! Mais que ce n'était absolument pas le cas de la plupart des adhérents à ATF qui débutaient dans le monde du cheval par un très beau reve doré sans vraiment savoir qui se cachait dessous. Et quand je dis qui, je ne parle pas que des chevaux.

Pour finir par un mot d'humour :

Il y a des pistes de travail pour tékés en France qui sot hersées avec les crocs de leurs éleveurs .....

Je reprendrai peut-être dans les jours à venir sur les résutats en compétition de show : je suis débordée, mais je vous rassure : ils sont excellents !

 

LE COMTOIS

Histoire de la race : Une race finalement récente, cheval de combat célèbre sous l'ancien régime, puis de traction, il est décimé sous Napoléon et en fin de XiX siècle. Il renait de ses cendres dans les plateaux du Haut-Doubs après la seconde guerre mondiale sous une robe alezan crins lavés, typique et une allure de cheval de trait et de travail. Issu de la Bourgogne (et peut être de Suisse et d'Allemagne), il est essentiellement Comtois aujourd'hui. Ses effectifs furent maintenus grâce à l'activité de la Boucherie chevaline et il bénéficie aujourd'hui d'un développement au titre de l'attelage ou de l'agiculture, tout en restant très présent dans le secteur de l'hippophagie. Ceci dit ses origines remontent à environ 1500 ans en arrière dans le berceau du jura et de la suisse où il se mélange parfois à des Franche Montagne et peut-être à quelques étalons Espagnols. Sa "forme" actuelle reste jeune et continue de faire l'objet de sélections diverses.

Qualités : Cheval puissant de 650 à 800 kilos, plutôt utilisé à l'attelage que sous la selle, il reste tout de mêm vif, comme s'il continuait d'hésiter entre Guerre et Paix ... Ce qui en fait un cheval de trait plutôt "avec du sang". Ceci dit, il est souvent pacifique et c'est un compagnon loyal qui n'hésite pas à "mouiller sa chemise" pour donner un large coup de main dans les travaux des champs. Et plus c'est difficile, et plus il se montre ouvrageux ou performant, voire précis. Demandez lui beaucoup et vous aurez le meilleur, mais oubliez le dans un coin de pré et il n'en fera pas plus, si ce n'est de vous oubier aussi!

Apparence : Un cheval de trait, un peu plus léger que d'autres, ce qui lui permet d'être monté avec de l'agrément. Sa taille est variable, mais un modèle correct fait souvent dans les 165 cm. disons de 153 à 167 cm environ. Toujours alezan crins lavés, l'alezan qui tire sur le brulé est plus à la mode que l'alezan clair. Il est puissant, porteur, mais doit rester harmonieux. Une boule de gras stationnant dans un pré est seulement un cheval non travaillé. Présenté à l'attelage, il est élégant.

Ses limites : On n'achète pas un Comtois pour aller faire du CSO, ce serait dommage, bien qu'il soit capable de sauter comme les autres, mais avec sans doute un peu de lourdeur. Le Comtois est le compagnon rassurant et travailleur de la personne qui souhaite vivre avec lui. Il randonne, il tracte, il débarde, il porte, et il travaille très bien à la vigne ou aux champs, mais il ne s'oublie pas comme on le voit trop souvent dans nos prés Comtois.

Prix moyen : de 1.500 à 6.000 euros pour un cheval de niveau compétition. Mais ne rêvons pas, au petit prix, vous avez la plupart du temps un vieux cheval fatigué ou un jeune cheval pas encore très bien dressé. Le travail d'élevage et de dressage des professionnels ne peut pas être gratuit et le dressage à l'attelage doit être minutieux pour éviter tout risque d'accident. Le Comtois est puissant, il doit donc être fiable.

Soraya, gentille Comtoise de 7 ans et 165 cm, environ 700 kilos de bonne volonté et déjà 3 ans de complicité

rando-a-l-attelage-1.jpg

LES PUR SANGS ARABES

Histoire de la race : Une race ancienne aux origines souvent polémiques, mais orientales et désertiques. Le cheval du désert donc, capable de vivre et de se déplacer dans des dunes arides le jour et glaciales la nuit. Sobre et endurant, cheval de guerre, petit et courageux et plein de force de caractère, sélectionné au fil du temps pour ces mêmes apports génétiques ! Il arrive en France aux environs du VIIième siècle et se reproduit rapidement en race pure. Sa petite taille et sa grande mobilité en font une monture de choix pour les déplacements rapides. La souche d'origine, dite "desert bread" est recherchée pour sa génétique originelle autant que son physique superbe et son allure typique autant que démonstrative. Il est donc devenu un cheval de show autant que de sport et de guerre.

Qualités : petit, vif, solide, compact : il se déplace grâce à des allures rasantes qui le fatiguent peu. C'est donc un cheval d'endurance hors norme, même s'il peut briller dans d'autres matières telles que le CSO ou le dressage. Son caractère est solide, mais plutôt chaleureux vis à vis de l'homme et il apprend vite (aussi les bêtises d'ailleurs) avec une bonne mémoire de ce qui est possible ou non. Volontiers frimeur ou joueur, sa petite taille et sa finesse en font la monture assez idéale pour un cavalier souple et léger. Il passe partout, son regard perçant capable d'anticiper les difficultés et de lire le parcours, ses petites jambes adroites lui évitent les erreurs, son intelligence en fait un bon partenaire notamment en extérieur.

Apparence : , Son nez "camus" (retroussé) est célèbre et sa magnifique petite tête compte pour une bonne partie de son succès. Moins de côtes, moins de vertèbres : compact et de petite taille, il excède rarement 155 cm et de nombreux arabes ont quasi la taille poney (150), son dos est court et il c'est un cheval léger, physiquement tonique, musculeux sans être sec. Un port de tête élevé, des oreilles fines et délicates, dressées et à l'écoute, un regard vif : un cheval sensoriel. Son "look" compte beaucoup pour sa popularité en France.

Ses limites : Les "dresseurs" disent qu'il trotte parfois du genoux (autrement dit pas en extension) et les "sauteurs" disent qu'il ne saute pas des montagnes (à cause de sa petite taille), mais qu'il est adroit. En fait il est polyvalent, ce qui n'en fait pas un champion toutes catégories. Son caractère solide peut entrer en opposition avec un cavalier également têtu et même si il a réputation d'être un améliorateur de race (il apporte légèreté, brillant, mobilité, etc...), il apporte aussi ce caractère très solide qu'on trouve chez son cousin l'anglo. Coquin pourrait on dire....

Prix Moyen : Son prix a été très variable ces 10 dernières années. Si on exclue le cheval de course de haut niveau qu'il sait être, son prix varie tout de même de 500 à 500.000 euros.... Mais, plus prosaïquement, de 1.500 à 8.000 euros constitue la fourchette traditionnelle actuelle. Pour 1.500 euros vous avez un cheval d'âge, une poulinière, un poulain au sevrage, un jeune mâle non castré ou un jeune sujet non débourré et sans grande origine. Pour une somme à peine plus importante, disons 3 à 4.000 euros, vous pouvez trouver un bon sujet en devenir. Au-delà, c'est une affaire de goût ou d'objectif. Il a fait l'objet de grosses spéculations dans le marché de l'endurance pour le compte des qataris et Emiratis. C'est moins le cas aujourd'hui.

Quassia, une petite pur-sang arabe, à l'âge de 5 ans, très bonne randonneuse, qualifiée 60 km cette année là

 

2007-0929div0036.jpg

LE DEMI-SANG ARABE

Histoire de la race : Le demi-sang arabe est issu du croisement entre un pur-sang arabe et "autre chose". Il n'y a donc pas d'histoire spécifique sauf peut-être sur certains croisements mieux connus comme "l'anglo-arabe" ou "l'arabe-barbe". Ce cheval va donc entièrement dépendre du type de croisement qui a été fait et il faut dans ce cas s'intéresser aux 2 parents ou aux 2 "souches" de façon égale afin de comprendre quel type génétique peut naître en devenir. Certaines "souches" d'élevage sont déjà connues de part leurs résultats sportifs, d'autres à cause de leur modèle. Mais il n'existe pas de règle générale et même à l'intérieur d'une "souche" les variantes sont possibles.

Qualités : BIen qu'il existe de nombreux "demi-sang arabes", on peut dire en général que le type arabe amène une certaine polyvalence, du courage, un caractère affirmé et des prédispositions reconnues dans les domaines  tels que : randonnée, voyage, endurance, trec, loisirs. Le demi-sang est également présent en CSO, parfois plus que l'arabe pur. Leur fort caractère est souvent mis en avant, mais il est souvent assorti de courage, voire de culot. En endurance, ce sont des "gagneurs" doués du sens de la compétition (sens qui est naturel au sein du troupeau)

Apparence : , Sauf croisement avec une grande race, les demi-sang arabes sont souvent assez petits (150 à 160 cm au garrot) par rapport à des modèles traditionnels comme le Selle Français. On les aime plutôt avec un dos court, une encolure arrondie, un aspect musclé, mais pas sec, des membres fins et des pieds petits, adroits, avec une corne solide. Des chevaux compacts donc et élégants en général, même s'ils ont perdu le fameux petit nez retroussé des arabes (sauf très gros % génétique de l'arabe pur). L'allure générale est fière, le regard vif et le comportement direct. Le demi-sang, sauf croisement malheureux, est plus "costaud" que le pur-sang.

Ses limites : Ce n'est pas une race qui est créée pour une performance sportive en particulier, sauf : l'anglo (croisement Pur sang Anglais et Arabe pur) qui est pratiqué en courses hippiques, puis, recroisé avec des "souches" de CSO, en CSO ou en complet, l'Arabe-Barbe serait orienté endurance et trec (et de façon générale équitation d'extérieur), plus calme que le pur-sang Arabe, la réputation d'être plus prévisible, alors que l'Anglo a la réputation d'être parfois délicat dans son caractère, mais on ne peut pas généraliser. Race vive, elle peut être carrément nerveuse. On a aussi fait de "l'arabo-frison", joli petit cheval noir dont on ne sait pas trop quoi faire (très vif et léger pour être attelé, contrairement au frison, trop éloigné des caractéristiques de l'Arabe) à mon idée ? On dit que l'Arabe est un améliorateur donc il a parfois été tenté n'importe quoi en terme de croisements. Il faut donc être vigilant sur la justesse du croisement dont est issu le cheval dans lequel vous souhaitez vous investir. Sa première limite serait sans doute là ! Il faut rechercher un modèle cohérent avec un caractère plutôt bon.

Prix Moyen : aussi variable que possible ! Mais un bon élevage qui a soigné ses croisements n'a pas de raison de les vendre à un prix en-dessous de son prix de revient (soit entre 2 et 3.000 euros à 2 ans environ). A 1.000 euros, vous avez un très jeune sujet sans réelle cohérence sportive, mais qui peut  devenir un très bel et bon adulte, ou bien un vieux sujet à la pré-retraite. Entre 2 et 6.000 euros vous avez tout le reste. Mais au-dessus de 3.500 euros il faut : ou un très beau modèle encore jeune, ou un cheval ayant déjà apporté la preuve de son potentiel, ou une génétique vraiment exceptionnelle à vos yeux. AU-delà de ces prix, ce sont des chevaux de très haut niveau.

 

Poésie de Vannand, Demi-Sang arabe, presque toujours gagnante ou qualifiée, une jument d'endurance exceptionnelle, bientôt maman

 

poesie-marche-de-dos-01.jpg

LE PUR SANG ANGLAIS

Histoire de la race :  3 étalons arabes fondateurs croisés sur une jumenterie anglaise destinée aux courses hippiques fondèrent les bases de la race au XVIIième siècle. D'autres inconnus se glissèrent dans ces sélections du départ, sans doute du cheval Barbe et aussi du Lusitanien. Le but, qui était de produire des chevaux véloces destinés aux hippodromes qui étaient de plus en plus populaires, finit par déboucher sur une sélection minutieuse et de qualité. La race finit par devenir la plus rapide au monde, dépassant même les performances de ses géniteurs originaux, les pur-sangs arabes. La Grande Bretagne est donc 100% à l'origine de la race, d'où l'appelation de Pur-Sang Anglais, le nom de Pur-Sang (tout court) s'y référent en général. Ces chevaux montent aujourd'hui à plus de 60 kilomètres à l'heure.

Qualités : Léger, Mobile, Rapide, VIte "en jambes", c'est avant tout un coursier et un sportif, à l'aise en extérieur et très à l'aise au galop. Il est tonique, voire nerveux, et il apprend rapidement grâce à un esprit éveillé. Son regard est en général vif et son caractère n'est pas difficile. Si il n'est pas "conditionné" à courir comme un lapin sur un hippodrome, c'est un cheval qui peut être très calme même si il monte vite en pression.

Apparence : , Une arrière-main musclée, de l'air sous le ventre, mais non maigre ; une épaule assez oblique et un dos plutôt fort lui permettent de s'étendre au galop, mais aussi de passer des obstacles à grande vitesse (plus de 45 kilomètres à l'heure). Ses petits pieds sont adroits en extérieur, ses jambes sont fines. Il a une allure d'ensemble athlétique avec de jolies rondeurs lorsqu'il n'est pas entraîné. Son encolure doit être harmonieusement fixée et son garrot bien sorti, mais sans "coup de hache" avant l'encolure. La peau est fine et parcourue de vaisseaux sanguins visibles, le poil est fin, on parle d'un poil de "souris". La crinière est "normale", ce qui permet de faire ce que l'on souhaite : tresser ou longue, coupée ou arrachée, etc.... Les crins sont fins mais nombreux. l'allure général en mouvement doit être élégante, il mesure de 150 à 168 cm avec une population souvent centrée sur 158/165 cm). Les modèles trop petits ou trop fins ne sont pas appréciés.

Ses limites : Ce n'est pas la race idéale pour faire du dressage ou du CSO, et il vaut mieux éviter de l'atteler : son caractère à peine fougueux pourrait le rendre dangereux à l'attelage. Ceci dit, l'histoire du sport abonde d'exceptions et de nombreux pur-sangs un peu lents pour les courses ont fait d'honorables sportifs. Ce sont de merveilleux chevaux d'extérieur (Trec, Rando, loisirs, endurance) et on ne peut pas tout avoir ! Il reste un partenaire vif qui en général convient mieux à des cavaliers corrects. Mais on dit que quand on a gouté à la Ferrari, il est difficile de revenir à la 2 chevaux....

Prix Moyen :  Le prix va de pas grand chose à des millions d'Euros. C'est une très large fourchette. Un modeste cheval réformé pour cause d'insuffisance ne vaut pas cher, de 500 à 1.500 euros en moyenne. Une bonne origine destinée aux courses hippiques est évaluée en fonction de son modèle et de ses origines (pedigree). Certains éleveurs créent des pur-sangs dans d'autres circonstances ou vendent des poulains dont le pedigree n'a pas trouvé preneur. Les prix sont alors très variables. C'est un cheval d'extérieur souvent beau, efficace et peu cher à cause de sa réputation de nervosité (réputation surfaite). Néanmoins, s'acheter une "réforme" pour s'en faire un compagnon demande un peu de savoir-faire (ou d'aide).

 

Hotkie, jument de 4 ans à l'époque de la photo, aujourd'hui sous la selle d'une jeune femme qu'elle comble.

 hotkie-psa.jpg

 

BIENTOT : D'AUTRES RACES ET FICHES TECHNIQUES

Y en a tellement, difficile de s'y retrouver, nous recevons mails et questions sur bien d'autres races, dès qu'on peut on compile tout ça proprement et on vous le met en ligne !!!

Le poney Haflinger : Effet de mode passé, qu'est devenu ce charmant double poney ?

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Commentaires (2)

1. Nad 26/04/2016

Merci pour votre long article au sujet des akhal-téké. Étant éprise de cette race depuis plus de 5 ans, j'ai toujours "rêvé" de posséder un Akhal. J'avais même craqué sur le beau Murakami en vente en 2011 mais que mon compte bancaire ne m'a pas permise d'acquérir.
Ce que vous rapportez ici est exactement ce que j'ai pu lire sur de nombreux sites/élevage, comme quoi le téké est un cheval prestigieux, grand sportif surtout en endurance, très loyal envers son cavalier...blabla.
Et bizarrement, vos propos ne me surprennent pas plus que ça. Je dirai même que je comprend un peu mieux pourquoi la race n'évolue pas en France, pourquoi ils restent si rares. Bien qu'une petite étude personnel serait envisageable pour vérifier ces propos, de toute les façon je n'aurait pas à ce jour acheter un akhal-téké uniquement pour la balade du dimanche, surtout dans mes contrés humides et pluvieuses...
Bref je vous dit quand même un grand merci pour avoir partager votre travail ici !

2. Moi (site web) 23/05/2014

J'adore votre page avoir un cheval chez sois sa ma vraiment aidé pour voire tout les côtés d'avoir un cheval a sois (meme si je ne vais pas en avoir un tout de suite ^^) bref merci et au faite pour votre fiche sur les races de chevaux moi ya une race que je trouve magnifique c'est le poney welsh A ou B au revoir

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×